INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

dimanche 30 mars 2014

c'est dimanche: Le deli-choc


Souvent  appelé  Délice choc ,ce gâteau date  de  1957 , un record  de  longévité, sa  particularité : c'est le  gâteau qui recouvre  le  chocolat et  pas  le  contraire, rien à voir  avec ceux  qui sont  eux, enrobés  de  chocolat.

Le  maire  du Village,côté  longévité  poursuit  le  chemin qui le  rapproche de  son mentor  Max Catrin, ce dernier  fût  maire  de  1975 à 2001. Un troisième  mandat avec  au  programme  vidéo surveillance  et  clôturage.   Comme  la  sécurité semble  être  une  préoccupation des  garennois, les  réponses apportées  sont  directes. Si la  présence de  caméras  peut  en rassurer certains,  cela  ne  semble  pas  suffire  car  beaucoup  de groupes d'immeubles  ont été  clôturés comme  la  Sablière ,  et le  projet   d'enfermement du quartier  des   Groues, obligera les  enfants  qui se  rendent  à l'école René  Guest  à passer  par  le  Boulevard  de  Verdun  ou la  rue  Étienne  Marcel.
Architecture  soi-disant à taille  humaine  et   univers  de  plus en  plus  concentrationnaire .

Quand la  "verrue  noire  " Foster sera  achevée, nous  sommes  sûrs que  le  passage  qui la traverse finira  également par être  clôturé  le soir.


Les architectes,  tout  Foster et  Partners  qu'ils soient, sont  souvent déconnectés des réalités de  la vie quotidienne et vivent rarement  près de  leurs  projets.
Quant aux élus  qui  boivent  leurs  paroles, ils  sont  irresponsables. Le passage  Foster, entre  les  deux ventricules,  sera  un lieu de rassemblement  le soir,  les parents d'élèves de l'école  proche dont  l'entrée  avait  été  généreusement  refaite  par  le  promoteur (deal avec  la  municipalité) monteront  vite au créneau et  il sera  fermé  par  des  grilles .

Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire