INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

lundi 9 juin 2014

Avouez, nom de dieu !


Il faudra  bien que  la  vérité  éclate sur  les choix  immobiliers  de  la  municipalité.
 Il faudra  bien un jour  répondre  à ces  questions;   dans  six  ans  ou peut-être avant:
  • Le  cabinet  Foster and Partners  a  construit  gracieusement une  nouvelle entrée à  l'école Renan . Quelle en a  été  la  contrepartie ? 
  • Pourquoi la  commune  a-t-elle  choisi  de payer  un  loyer  de  800 000 € annuels  pendant  25 ans  au délégataire pour  la  construction de  l'école  Jean Jerphanion  alors  qu'un  simple  emprunt  aurait été  plus  simple  ?  même  si cela  parait  plus économique sur un   budget  annuel, l'addition ,elle,  est salée.
  • Inutile  de parler  du  loyer  que  la  commune paye  à Spie  Autocité  pour  le  parking  fantôme  sur  la  construction duquel seul  Spie  avait  accepté de  se lancer alors que les autres  avaient  renoncé  malgré  un  contrat  juteux, trouvant  l'opération non rentable.
  • Inutile  de  revenir  sur  le  quartier  des  Champs  Philippe  où les  promoteurs  ont  flairé  encore une  juteuse  opération. et qui  a été densifié  à outrance .
  • Et ce  pavillon  acheté  par  la  commune  il y a  trois  ans , à Bois Colombes,  pour loger  l'ancien directeur  des  services aujourd'hui exilé au pays des  melons.Qui  y loge  maintenant ?
Hier,  jour  de  Pentecôte,  l'église  transpirait  l'encens jusqu'à  la  nausée  et une  armée  d'enfants de  chœur était  mobilisée. En attendant la  grande  dictée du  21 juin, il y a  au Village  un super  jeu de  l'Oie   organisé  par  le  curé  du  Village pour  les  enfants  qui  feront  leur  première  communion, nous  en  précisons  les  règles:


Les cases spéciales :
6 Le Pont : tu as  bien expliqué  pourquoi tu voulais  faire  ta  communion en  récitant ce  que  tes  parents   t'avaient  appris  vole directement à la case 12.
19 L'Hôtellerie : Tu n'a  pas  fait  remplir  ton carnet  de  confesse tu  perds ainsi un tour .
31 Le Puits : Tes  parents n'ont  pas  participé aux ateliers  prévus tu perds deux tours à moins que  d'autres n'aient  fait  de  même
42 Le Labyrinthe : Tu n'est pas allé assez  souvent  à  la  messe tu te "retrouve" à la case 30.
52 La Prison : Tu  n'es pas  sage  au catéchisme tu  y restes   jusqu'à ce qu'un autre n'ait pas été  sage
58 La Mort : Personne,ni toi ni ta  famille  ne  s'est  plié aux  exigences du curé , tu recommences la partie dans  une  autre  paroisse..

Quand  le  curé  du Village  réhabilitera-t-il  l'usage  de  la  patène que  nos  enfants  de  chœur  puissent   avoir le  plaisir  de découvrir  les  langues  chargées  des  communiants ?  
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

3 commentaires:

  1. « l’immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement changé cette place en carrefour » dites vous!! Il y a plus de 20 ans j’y passais en voiture pour mon travail qui me menait jusqu’à Houille : elle a toujours été un carrefour, et des plus pénibles pour l’automobiliste; pas aussi bucolique que vous semblez le dire. Et puis, en comparant vos 2 photos, le projet et la réalisation en cours, on ne voit pas de différence, sauf la couleur des vitres, et la troisième vue est prise sous un angle totalement différent: n’êtes vous pas en train de vouloir manipuler le lecteur??
    Même chose par rapport à votre discours, disons baigné de la naïveté de ceux qui ignorent tout de la foi en la personne du Christ, qui traite les chrétiens comme s’ils ne faisaient que de répéter des leçons apprises.
    Evitez de parler de ce que vous ne connaissez pas, ou ne répétez pas naïvement ce que tous les athées divulguent à plaisir. Si vous voulez un dialogue constructif, allez plutôt voir l’abbé Dedieu, à visage découvert, il ne vous tirera pas dans le dos. »


    RépondreSupprimer
  2. Vous avez dit manipulation, non il s'agit de lignes de fuite, dans le projet de la municipalité la perspective réduisait la véritable hauteur de l'édifice ( 38 mètres ) mensonge par omission ou acte délibéré.
    Quand on adresse un quelconque reproche aux catholiques traditionalistes garennois , leur réponse est toujours la même , on ignore tout de la foi, on est un mécréant, ou on parle de ce que l'on connaît pas . Quand au dialogue possible avec l'abbé Dedieu ,il semble que certains aient renoncé et aient choisi de changer de paroisse . Qui êtes vous donc pour vouloir juger de la foi de quelqu'un ? le mépris avec lequel vous traitez les athées ( je pense que vous vouliez dire anticléricaux) est bien loin des valeurs chrétiennes, il me semble qu'un athée pour un chrétien est une personne qui n'a pas encore été touché par la grâce ( pensez à Raymond Aron)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé, je ne suis pas convaincu par cette explication à l’aide des lignes de fuites: je compte les lignes (étages?) de fenêtres; 8 pour l’un et l’autre. les 2 vues sont légèrement décalées, cela se voit en regardant l’immeuble d’arrière plan, mais les hauteurs sont semblables.
      J’aurais pu dire anticléricaux, au lieu d’athées, comme vous le remarquez. Mais pour plus de précisions, je ne suis pas traditionaliste, je prends au sérieux la foi que j’ai reçue, non d’une tradition, mais d’une expérience comparable à celle de R. Aron. Je ne cherche pas à juger, mais je riposte: il est quelque chose de naïf lorsqu’on affirme que les chrétiens répètent des leçons apprises et qu'on les ridiculise comme dans l’article que j'objecte. Il y a probablement une confusion entre morale chrétienne, et vie chrétienne, ainsi qu'entre morale et conversion. Entre les 2 il y a la rencontre authentique et vraie. L'abbé Dedieu est disponible, dns la limite de questions sans trop d'agressivité.

      Supprimer