INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mardi 24 juin 2014

Jusqu'à ce que la mort nous sépare.....


Vibrant hommage du maire  du Village  à Max Catrin dans  le  bulletin municipal, toutes les  rancœurs  semblent  être effacées : il est donc temps de  rebaptiser  l'école  Jean Jerphanion et  de  lui donner le  nom de  Max Catrin .
Au moment  où l'on découvre que  Christian Jacob avait  fait un prêt de  3 millions  d'euros  en  2012 à  l'UMP  et que  seulement  540 000  € ont déjà été  remboursés ( peut-être avec  les  revenus  du Sarkhoton),  et  quand  Jean  François  Copé  veut  déposer un  projet  de  loi pour  moraliser  le  financement  des  campagnes,  on se  demande  qui  encore  à l'UMP  peut  soutenir ces  opérations  douteuses, surtout qu'il s'agit  finalement  de l'argent  des  contribuables (ce  que  M Jacob semble  oublier); pourtant,  il en  reste  un : le  maire  du Village qui  devrait  méditer  ce  proverbe  indien    :
Silence  is a  great  achievement

 Voici les  propos qu'il tenait  sur  Europe  1

"Et le principe de la présomption d’innocence ?" Europe1.fr a donc contacté Philippe Juvin, élu député européen UMP d’Ile-de-France. Autant dire d'emblée qu’il n’est pas vraiment d’accord avec son ancien collègue : "Et le principe de la présomption d’innocence ? L’aveu ne constitue pas un jugement, et tant que l’on n’est pas jugé, on est innocent. En démocratie, il y a des règles. Donc je ne vois pas pourquoi, en l’état, Jérôme Lavrilleux devrait démissionner. S’il est reconnu coupable, ce sera alors au parlement européen de se prononcer." Et d’ajouter à destination de Jean-Paul Gauzès : "la précipitation n’est jamais bonne conseillère." Joint par Europe1.fr, Alain Cadec, élu eurodéputé de l’Ouest, n’a, lui, "pas souhaité commenter ces déclarations." Les autres élus étaient injoignables."

La  vérité  est  la  suivante , les  aveux  de  Jérôme Lavrilleux, lui  ont bien  été  extorqués  sous  la  torture; passé  à la  gégéne dans  un commissariat , il a  fini par  citer  des  noms sur  son compte twitter et n'a  pas  encore fini .
Démissionné de  l'UMP aujourd'hui , Jérôme Lavrilleux  prétend  ne  pas  vouloir  démissionner  de  son  mandat européen car ,dit-il  , c'est son unique  source  de  revenus; a  priori, si on en croit nos  hommes  politiques, enfin ceux qui  clament que  la  rupture  passe par  de  nouvelles  têtes par  des  députés européens  qui se  consacrent entièrement  à leur  mandat, faire  de  la  politique  serait-il avant tout  une  source  de  revenus  ?
Dormez bien et  bonjour chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire