INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 17 septembre 2016

Journées du patrimoine .Chateau des Alouettes, miroir aux alouettes.

A l'occasion des journées  du  patrimoine,  nous  allons  nous  intéresser  aux  "châteaux  garennois".
Nous  répondons ainsi   à la   demande  du bulletin  municipal  concernant  le  "château des  Alouettes"
Tout  commence quand le  Village  n'était  qu'un terrain de  chasse avec  un château situé  non pas  au niveau de l'actuelle avenue  du  Château mais  au delà du Boulevard  national, peut-être  au  niveau des bâtiments PSA  Ce  château  appelé, la  Tournelle  était la  propriété  des  dames de  Saint Cyr . Le  parc  ou garenne  s'étendait au sud  jusqu'à l'actuelle  avenue  de  la  République  à  Courbevoie  et au  nord  à Colombes  jusqu'aux  rues  des  Voies  du  Bois  et  Bouin et  avait été   entouré  d'un  mur  afin de  protéger  les terres  d'un  fléau: les  lapins.Ce  Château  fût  vraisemblablement  laissé  à  l'état de  ruine   après  la  Révolution .


Cette  image  provient  du site : christianbenilan.wifeo.com
 Sur ce  plan  plus  récent  de 1850 , alors que  la  ligne  de  chemin de  fer  de  Paris  à Saint  Germain est  construite depuis  1827, on voit  que  ce qui sera  la  commune  de La  Garenne  Colombes  est  traversé par  deux  radiales: une  qui va de l'emplacement  du "château" du baron Corvisart  au  pont de  la  Puce et une  autre  qui va  de  l'actuel rond  point de  l'Europe à la  gare, a l'intersection desquelles  on trouvait  une  ferme. Sur  le  plan récent ci-dessous  ont  été  tracées approximativement  les  deux  radiales qui se  croisaient  à  proximité  du rond  point  du  centre.
   Ci - dessous :La  radiale  arrivant  au  pont  de  la  Puce
   Ci - dessous :  l'emplacement  correspondant  au  rond  point de  l'Europe
Ci-dessous:  Les  radiales  vers  le  château et  vers  la  gare
         Ci-dessous: la  radiale  qui  partait  à proximité de  l'actuel  Rond  point  des Banques( du souvenir  français) et allait  vers  le  Pont  de  la  Puce
 L'autre château improprement  nommé  château des Tournelles  sur  l'aquarelle , était  en  fait  le  Château de  le  Garenne et fût  la  résidence  du baron Corvisart  (Médecin de  l'Empereur ).Il était  situé  au  niveau  de  la  rue  Léon Maurice  Nordmann.

Rasé à  la  fin du XIXème  siècle il ne  subsiste que  quelques  restes  des  dépendances  que  l'on voit  Rue  de  la  Ferme.



Une maison  fut  construite  attenante  à  ces  vestiges, et  fût appelée  à  tort " le  vieux  château"


  Le  soit  disant  vieux  château  en  1997

             Elle fût  achetée  par  Philippe  Juvin ( aujourd'hui Maire  du  Village , lui aussi  médecin,  pas  de  l'Empereur,   mais  du petit  Nicolas).
Quant  au château des  Alouettes, lorsqu'on  sait  que  les  éditeurs  de  cartes  postales  ne  localisaient  pas  toujours  précisément  leurs  clichés, ce  n'était    pas  le  Château de  la  Tournelle et il  ne  se  trouvait  sûrement  pas  aux Champs  Philippe  mais  plutôt  vers  Nanterre.


Si on  regarde attentivement  ces  deux  clichés (mêmes  personnages), la  seconde  en  plan  plus  large ,  on  y  voit  des  entrées  de  carrières  de  calcaire  grossier. le  timbre  est  de 1905-1906.
 A  proximité  de  La  Garenne  Colombes, les  seules  carrières  se trouvaient  a  La  Folie, plus  précisément  avant  le   confluent des  deux  voies  de  chemin de  fer  de Saint  Germain  et   de Rouen après  le Collège  des  Champs  Philippe .



C'est  à cet  endroit que se  trouvait  l'usine de la  Folie ( voir  le  plan cadastral du  lien reproduit ci-dessous):  une  usine  de  fabrication de  soude  et  d'acides  divers. Le  château des  Alouettes  pourrait  être  un  bâtiment   abandonné et  en  ruine  de  l'ancienne  usine  du  chimiste    Leblanc. Comme   le  château du radis  creux:
qui  fût renové  et intégré   au  parc  d'aviation de  Nanterre 
Nous  remercions  la
Société d’histoire de Nanterre     Villa des Tourelles 9, rue des Anciennes-Mairies 92000 Nanterre
qui  nous  a  aidé  dans  nos  recherches  et  dont  le  site regorge  d'informations passionnantes,  ils  nous  ont  permis  de  localiser le  château de  Alouettes grâce à  ce plan cadastral  de  l'usine de  la  Folie où apparaissent  des  carrières sur  le  plan  de  droite
Le  miroir  aux  alouettes  c'est ce  que  nous  promet le  petit  Nicolas  aidé  de  son  soutien indéfectible, le  maire  du  Village qui  rêve  déjà d' un  poste  de  ministre  de  la  santé (il  faut  dire  qu'il aura tout fait   pour) et sera aux  abonnés  absents  jusqu'à l’élection présidentielle:  
Ce  long  post  pour  regretter  que  le  patrimoine  de la  commune  de  la  Garenne  Colombes  soit  appelé  à disparaitre définitivement dans  une  ville  où l'habitat  se  densifie  chaque  jour un  peu  plus et où les  promoteurs  sont  accueillis  à  bras  ouverts  .
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

vendredi 2 septembre 2016

Rentrée






           Pour  se  souvenir des  vacances , voici trois  vues  de  la  colonie de  vacances  de  Boulay Thierry qui accueillit  longtemps  les  jeunes  garennois ("les  tous  petits "). Contrairement   à ce  que  nous  avions  écrit ,  la  ville  de  la Garenne  Colombes  n'avait  pas  acheté  le  château mais une  propriété  voisine. C'était  la  colonie  de  vacances d'Usinor qui occupait  le  château jusqu'en  1982 avant  que  celui-ci  ne  devienne  la  propriété  d'un  particulier.
Le  bâtiment dont  la  commune  se  sépara  à  la  même  époque est  aujourd'hui transformé en logements.


l'Echo républicain du 26/05/2012 :
"On imagine que des histoires amoureuses ont dû naître dans le village. « D'autant que l'encadrement de la colonie de La Garenne était assuré par des jeunes femmes et celui du château par de jeunes hommes », se souvient en riant le maire du village"

Le  maire  du  village,  le  nôtre, soutien  indéfectible  du  petit  Nicolas (englué dans  ses  affaires)  a été  propulsé  :
      Orateur National sur la Santé (rien que  çà)
                 auprès du  candidat  à  la  primaire mais  çà  sent  un  peu  le  réchauffé de  la  campagne  2007 . 


Au  cours  du  dernier  quinquennat du  petit Nicolas,  le  maire  du  Village  n'aura  même  pas  pu,  malgré tous  ses  efforts  se  hisser  au  poste  de  ministre  de  la  santé.
Depuis, il a  multiplié  les  déclarations  fracassantes et  les  tentatives  de  médiatisation.
Le crash du   vol  Rio -Paris
Les assassinats de novembre  

Et  il  a  même  une affiche  recyclable  si jamais  il ambitionnait  dans  6 ans  un mandat de  président :
   
On pourra se demander pendant 9 mois s'il y a  encore  un pilote dans l'avion au Village.
Dormez bien et  bonjour chez  vous 

mercredi 24 août 2016

Cà c'est l'Esprit Village

Un  projet   à côté  du  groupe  d'immeubles du  35 rue  de  l'Aigle , les copropriétaires  avaient  déjà été privés d'une  partie  de  leur  vue  d'un côté  par l'école  Jean Jerphanion ( tout  le  monde  sait  que  Jean  Jerphanion est  le  héros de roman   favori du maire  du  Village, baptiser  les  écoles du nom de  ses  idoles,  un procédé   cher aux  anciennes  mairies  communistes,  où les  écoles  Maurice  Thorez  pullulent ).
Le  groupe  d'immeubles sera désormais  complétement  encerclé  par  l'école, la  maison de  retraite  et  le  nouveau projet
Là c'est  du  lourd : 1800m2  un projet  Nafilyan  et  Partners
A la  place  de  çà:
















 nous aurons   cà:

 Au Village, dès  qu'un espace  se  libère, on le  bétonne.

Si c'est  çà l'Esprit Village, il sera  temps en 2020 de  renvoyer  le  maire  du Village  et  son équipe  de  bras  cassés à  la  maison mère,  au terminus  des  prétentieux.
 A  moins  que  le  maire  du  Village  se  fasse  hari-kiri  car  il  voit  toujours le  petit  Nicolas  comme  l'homme providentiel,  mais  n'a toujours  pas  compris qu'à  part  ceux qui  écoutent  les salades  que  l' ex-président se  délecte  à  débiter dans   ses  conférences,  plus  personne  n'a  envie  de  le  revoir.
Dormez bien et bonjour chez  vous

lundi 15 août 2016

Notre Dame des courants d'air

L'église  Saint  Urbain avait  été  consolidée  en  1987 car  sa  charpente  donnait  de  sérieux  signes  de  faiblesse. Sous  le  stuc, les poutres  étaient  fortement  endommagées  et  des injections de  résine avaient  été  nécessaires.
Nous  en  avions  parlé  en  2010 
et plus  récemment 

Aujourd'hui, la  situation ne  s'est  guère  améliorée,  même  si  la  soutane  a fait  son grand  retour  et  les  barrières  de  communion ont  été  rétablies, le  cancer  ronge  l'édifice, l'eau remonte dans  les  murs  et  cela  ne  présage  rien de  bon, si jamais  le trou du parking devait  être  creusé.






Le curé du Village pour financer ses dépenses  somptuaires aura fini par mettre en vente la maison des Molunes qui avait été entretenue bénévolement par des paroissiens après que  la  colonie de  vacances gérée  par  l'Amicale  Saint  Laurent   fut  interrompue à la fin  des  années  60.
La  bâtisse  servait de  gite épisodiquement à qui voulait  a  louer .
Beaucoup de  jeunes  garennois  se  souviennent de  la  grande  réserve  d'eau à côté  de  la  chapelle  de  Cariche, des  douches  froides, du coton imbibé d'éther qu 'un  moniteur  plutôt sadique (un séminariste...) leur  passait derrière  l'oreille  pour  vérifier qu'ils  avaient  vraiment  osé  la  douche  froide et des  parties  de  foot dans  la  seule  partie  presque  plate  au creux du vallon..



 Nous espérons qu'après son séjour à St Jean de Luz , le curé du Village sera en pleine forme pour célébrer l' Assomption.
Dormez bien et bonjour chez vous.

jeudi 4 août 2016

Deux côte à côte et un plus loin dans la même rue








Si la  rénovation du  magasin de  surplus  américain qui retapait  d'anciennes  Jeep de  l'armée  américaine  ne  nous  avait  pas  échappé, nous  avions  oublié  la  transformation du pavillon qui le  jouxtait.
Pour  le  magasin de  surplus, pas  de  quartiers, démolition totale.
Pour l'autre, le garage  a  été  rasé pour  agrandir la  cour et un agrandissement en  L  du bâtiment a été  créé.
Plus  loin dans  la  même  rue c'est  une  véranda  qui a  été  transformée  en dur et  un garage  qui est devenu  un grand auvent .

Dormez bien et bonjour chez  vous