INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 24 juin 2017

Jour de marché et canicule

Le  marché  en  1969
Demain  nouvelle  édition du marché  "réduit "
L'avenue  Foch  est  bloquée devant  le  Calase et la  partie  est  de la  place  est réservée  aux commerçants , on ne  circule  plus  en  voiture.
  • Pour  rejoindre  le  marché  en  venant  de  la  rue  Médéric ou  de  l'avenue  du général Leclerc  ne  pas  prendre  la  rue  Louis  Blanc,  on est  bloqué et  on se retrouve immanquablement  au  rond point Valpaços.
  • On  peut  prendre  la  rue  Martin Bernard , la  rue  Hérold, passer  devant la  médiathèque et là  plusieurs  solutions  : 
la  première: prendre à droite  rue  de  Chateaudun, Rue  Alsace  Lorraine et  rue  Médéric  et  ... recommencer
 la  seconde, continuer le  long  de  l'église , prendre  avenue  Foch, Rue  Alsace  Lorraine et  rue  Médéric  et  ... recommencer
 la  troisième, continuer le  long  de  l'église  jusqu'à l'avenue Estienne  d'Orves  et on se  retrouve  au  rond point Valpaços.
 Et si  l'on vient  de  la  rue  Voltaire  on se retrouve...au  rond point Valpaços mais  on peut  prendre  la  rue  Sartoris et  ...recommencer.
Un véritable  carroussel comme  celui de  Jacques  Tati  un célèbre  garennois


Avec  la  canicule  qui a  frappé le  Village cette  semaine,  le  maire du Village  a  du  prendre  un coup de  chaud  puisqu'il déclarait  avoir  la  recette  sauver  les  Républicains.
 Pour  lire les  propositions  de  Philippe  Juvin
Le  djeun Spiri  après  sa  déconfiture  de  dimanche  dernier doit  avoir  des  doutes  sur  les  capacités de sauveur  du maire  du  Village. C'est  un  peu  comme  si  Robert  Rochefort rejoignait  la  République  en  Marche  pour redorer le  blason du   Modem .
Ce weekend  la  farine  et  les  oeufs  seront  à l'honneur
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous


mercredi 14 juin 2017

Mansart à tout prix

Encore  un immeuble qui se  paie  une  toiture  Mansart  avec  un niveau supplémentaire




 Le second  tour  au Village  risque d'être une  déconfiture  pour  le  djeun Spiri qui avait  évidemment le  coach le  moins  adapté qu'on puisse  trouver: le  maire  du Village  et comme  suppléante la  soeur du maire  du Village. Le  maire  adjoint  courbevoisien  n'imaginait  pas à quel point le  maire  du  Village  si  prompt  à dénoncer  la  soi-disant  politique  politicienne  de  ses  adversaires était   le  type  de  politicien dont  on ne  voulait  plus,  droit dans  ses  bottes  comme  pour  l'épisode  Kléber Haedens , enferré  dans  ces  positions  dogmatiques comme  pour  le  parking et  dont la  principale activité était de  donner  son  avis  sur  tout (attentats, catastrophes aériennes) sur  tous  les  médias  même  les  plus  obscurs.
   Les  garennois   ont  voulu tenter  autre  chose mais   la  partie  la  plus  "catholand "  de  la  ville réservait ses  suffrages  au  catho ultra  conservateur  Dainville  (4%) alors que  son  clone Fournet  de  Civitas qui fréquente  pourtant  la  même  paroisse n'atteignait   pas  les 0,5 %.

18 candidats, pas  vraiment  de  campagne, mais des coups  bas  auxquels  la  majorité  municipale  nous  avait   souvent  habitué comme ce  post reçu la  semaine  dernière et  que  nous  publions  seulement  maintenant.
Ils  devaient  vraiment  avoir  peur de  se  faire laminer...


Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Faire du neuf avec du vieux ou pas." :

En marche c'est malgré les dénégations de Mme Hennion une modem et pas une simple adhérente comme elle ment en public mais une conseillère départementale https://www.google.fr/amp/s/democratescourbevoie.wordpress.com/2014/12/08/renouvellement-des-conseillers-departementaux-du-modem-92/amp/ . En Marche mais pas en vérité. A bon entendeur salut.


Envoyé par Anonyme à La Garenne-Colombes: le retour du passé le 28 mai 2017 à 20:43









Il nous  semble  que  la  République  en  Marche  accueillait  le  Modem , non ?


Dormez bien ( sauf  certains) et  bonjour chez  vous

dimanche 11 juin 2017

No man's land ou l'obession d'un professeur de médecine


Le  maire  du Village aura  lui aussi son trou des  Halles.



Le  Chantier  du  parking  a  démarré, les  garennois ont découvert  une  autre  facette de  l'Esprit  Village  si cher  au maire  du Village : tous  les  arbres du  côté  ouest  de  la  place ont  été  abattus.
Rassurons  nous,  ils  seront  remplacés  par  des arbres  en  bacs !!!
Le  maire du  Village  aura réussi  à faire   croire  à  toute  la  population, que ce  parking était  indispensable  et  que  même  les  commerçants  de  la  place  en  rêvaient aussi ...
Une  histoire  qui dure  depuis 8 ans, l'obstination  d'un  maire  incapable  de  reconnaître   ses erreurs  quant au contrat  passé  avec Spie Autocité ( voir notre  post du  27 Avril) , un triste  politicien du  XXème  siècle  qui  croit  que  la  commune dont  il est  maire lui appartient.
 La  circulation ce  samedi était  un véritable  enfer,  la  rue  de  Châteaudun  était  fermée ainsi que  l'extrémité  de  la  rue  Martin Bernard, l' avenue  Foch avait  été  fermée  coté est  pour  que  les  commerçants  du marché  puissent  s'y installer, la  rue  Voltaire  était  un gigantesque  bouchon.
 La  rue  Martin Bernard  bloquée:






Et c'est  parti  pour  trois ans car après  ce  sera  le  coté est de  l'église.
   Nous  ne  sommes  pas  à l'abri des  surprises,  surtout lorsque l'entrepreneur  creusera à  19 mètres;outre  la  fragilité  de  l' église  Saint  Urbain  dont  le  maire  du Village  se  contrefiche, ce sont  les découvertes lorsqu'on mettra  à jour  les  anciens  abris  anti aériens  de la seconde  guerre  mondiale situés  sous  la  place.  Il  faudra  alors un permis  de  démolir, et  les  recours  qu'apprécie  tant  le  maire  du Village  vont pleuvoir.
Avec  la  loi sur la  limitation des  mandats  à  trois  consécutifs, on peut  adapter au Village  la  blagounette  de  François  Hollande : "Juvin ,tu  ne  le  verras plus".
 Le  maire  du Village ne  pourra donc  pas  briguer  un quatrième  mandat, il lui restera qu'à  présenter  sa sœur  comme  maire,  rester  simple  conseiller  municipal et  continuer  de tirer les  ficelles. A  moins  que  les  garennois  soient  effectivement  fatigués de  cette  politique  d'un autre  temps.
Ce  soir  nous  saurons  si  le  djeun  Spiri avait, avec  le  maire  du Village,  le  soutien idéal, ou s'il s'est fait laminer  par  La  République  en  marche. Le  maire du Village  aura  alors  perdu toute crédibilité  auprès  des Républicains ,et  lui qui aime tant "les  tontons  flingueurs",devra peut-être   retourner à la  maison mère  au terminus  des  prétentieux.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous




dimanche 21 mai 2017

Faire du neuf avec du vieux ou pas.


Ce chantier commencé  en  2013  par  une  démolition partielle  qui devint  rapidement  totale,  fait  partie  des  deux projets  en début de la  rue  médéric, nous  reparlerons  de l'autre  projet  sur  le  site  de  l'usine  Chimicolor   qui  n'en finit  pas de  s'éterniser . Ce pavillon au coin de la  rue  médéric et de la rue  Auguste  Buisson  devait  au départ  utiliser les  pans  de  la  construction initiale mais  il en  fût tout  autre si on suit  le  film des  clichés.






             Le  Village  est  en  pleine  fièvre  électorale, pas  moins  de  18  candidats  pour les  législatives.
La  soeur  du Maire  du  Village  sera  la  suppléante  du  djeun  Spiri  (LR) dont  le  maire  du village  aurait  tant  voulu la  place ; mais  le  patriarche Kossowski en décida  autrement  (il  avait  mal  vécu  que jadis  le  maire  du  Village ait  tenté  de se faire  investir  et  de lui piquer  sa  place  de  député ).
Parmi les candidats  nous  retrouvons Grégoire  François  Dainville qui  est le  candidat  de  577  pour  la  France  alors  que  Jean  Florent  Campion  était le  candidat  annoncé  dès  décembre .
Partageant la même vision de la politique que 577 pour la France selon laquelle « La politique n’est pas un métier », Grégoire FRANÇOIS-DAINVILLE est convaincu que « seule une nouvelle génération de responsables politiques, courageux, désintéressés, issus de la société civile, de la vie réelle, pourra porter les réformes profondes dont la France a besoin ».
« La France a besoin d’hommes et de femmes ancrés dans la vraie vie ».....

Nous  avons  retrouvé  cette  photo du  candidat   prise  devant  la  mairie de  Village

Dormez bien et  bonjour  chez  vous

jeudi 27 avril 2017

Mauvais choix et contre-vérités

          Le  maire  du  Village ne  sera  donc  jamais  ministre  avant  au  moins  cinq ans, sarkozyiste  zélé  puis  Filloniste par  discipline (ou  intérêt) , voilà  qu'il  devient  Macroniste  au  nom de  l'Europe mais  à  contrecoeur.
Que  penser  des Républicains  qui  en  principe  avaient  toutes les  chances  de  gagner  une  élection avec  un  véritable  boulevard  devant  eux  et  se  sont  retrouvés  dans  le  mur, par  l'obstination  d'un  seul  homme rattrapé par  des  histoires  de  gros  sous. Que  penser  de  ceux  qui l'ont  suivi aveuglément ?
Comme  disait Michel  Audiard:" les   cons  çà  ose  tout , c'est  à  cela qu'on les  reconnaît".
 Si François Fillon est  désormais  satellisé, au Village ,  le  maire  fort de  l’échec  du  dernier  recours  contre  le  parking  de  la  place  de  la  Liberté,  confirme  le lancement du  chantier  de  la  place  de  l'église  après  près  de  10 ans  de  procédures.
Voici  le  projet  présenté  et  une  vue  aérienne  de  la  place pour  mieux  comprendre l'absurdité  de  ce  projet



 Actuellement  il   y a  une  soixantaine de  places  sur  le  parking,  c'est  surtout  le  soir que  la  place  est  encombrée de  véhicules  en  stationnement.  Le  nouveau  parking de 340 places   sera  rempli  seulement  le  samedi  jour  de  marché,  le  reste  du  temps  il  faudra  des  mesures  incitatives pour pousser les  automobilistes  à  l'utiliser, le  pire  serait  donc  à  venir  "comme  à  Levallois"  où  le prix  du  stationnement  est  de  4 € l'heure divisible  par  quart  d'heure et  où  tout  le  stationnement  en  surface  est  payant.
Le  maire  du  Village  dans  son dernier   éditorial  nous  présente aussi  une  version   peu travestie   des  divers  recours :
Il faut rétablir  la  vérité sur  certaines  affirmations .

  • Concernant  la médiathèque,  il  s'agit  au départ d'une  erreur  des  services  de  la mairie,  la  médiathèque  devait  être  initialement  construite en  face à  la  place  de  l'actuelle  pâtisserie et  de  l'ancien  garage  Renault  aujourd'hui détruit et qui fait  office  de  parking, mais les  responsables  avaient  oublié qu'il  y avait  une  servitude  sur  la  petite allée  à  côté  de  Bernardé  La  médiathèque  fût  donc prévue  en  face,  le  pavillon à l'angle de  la  rue  Hérold et  de  la  rue  de  Châteaudun  à été  détruit  ainsi que  le  pavillon attenant  de  la  rue  de  Châteaudun qui abritait  le  CMPP. Le  conflit  avec  les propriétaires  d'un autre  pavillon provenait  du fait  que  la  commune  proposait  d'exproprier  au dessous  du  prix  des  domaines .



  •  "La réalisation du parking souterrain de part et d’autre de l’église repose sur la nécessité d’aider le commerce local, le marché et le stationnement des riverains.... Plus de la moitié des clients du marché viennent du dehors de La Garenne. S’ils ne peuvent plus se garer, ils ne viendront plus. Et le marché périclitera."  Balivernes ! après  trois  années  de  travaux,  les  clients  et  les  commerçants  du marché  l'auront  déserté pour  des  endroits plus  propices.
  •  "Beaucoup de choses fausses ont été dites sur le financement de ces travaux. Ce projet est financé par un partenariat public-privé. Nous n’augmenterons pas les impôts pour le financer, ni nous n’exploserons notre niveau d’endettement". 
           Le  partenariat  public-privé  plus  communément  appelé  Délégation  de  service  public, est  une  solution  facile  qui évite  l'endettement  mais le  délégataire  prend des  risques et  exige  de  sévères  compensations de la  part  des  communes.Le  délégataire  avait  donc obtenu la  gestion complète  du  stationnement  en  surface et  ce  n'est  pas  tout (  lire  plus  loin).

Plutôt   que  "comme  à  Levallois" ce  sera  peut-être  "comme  à Colombes":

Que  le  maire  du  Village ose exhiber  dans le  bulletin  municipal  le  contrat  signé  il y a  presque  dix  ans  avec  Spie  Autocité  (société qui d'ailleurs,   aurait  aussi  employé  un  maire  adjoint).

  • Spie Autocité assure la construction du parking en délégation de service public mais demande cependant à la commune de s'engager financièrement à hauteur de 50 %; ce n'est plus dès lors une délégation de service public
  • Spie finance le parking en partie mais la ville participera  à hauteur de  4 294 500  €
    Il est prévu que Spie restitue  à la ville 50%  des excédents ( il faudrait savoir  quoi correspondent ces excédents) cela devrait rapporter jusqu’en  2028,  150 000€ par  an. 
    Le remboursement de la participation de la ville s’effectuera de  2010 à  2040 suivant l’échéancier suivant:
    170 000€ en 2010
    210 000 € en 2011
    254 000 € en 2012
    254 000 € en 2013
    394 000 € en 2014
    394 000 € en 2015
    424 000 € de  2016 à 2040
  • La commune concède à la société en plus  de la gestion du parking  celle de 600 places en surface. Il y aura donc des parcmètres dans les rues avoisinant la médiathèque jusqu'à présent en stationnement libre et  peut-être  plus  encore, le  cauchemar  du stationnement  complétement  payant  a  déjà  commencé  aux Champs  Philippe.
  • Nous participerons donc aux bénéfices de Spie  autocité par nos Impôts , mais aussi par les redevances de stationnement résidentiel, et nous serons pénalisés par les contraventions qui nous seront infligées.Si le parking est déficitaire pour Spie, c'est la commune qui  comblera ce déficit.Bref Spie gagne sur tous les plans
           A cause  des maladresses  de  la  municipalité, la  commune  est  condamnée  à ce que  le parking  soit  construit !!!
  • Ce projet de parking avec  des  accès  derrière  l'église  va créer un flux de circulation énorme par les seules voies permettant d'accéder à la place de la Liberté: l'entrée  du  parking  est  derrière  l’église coté  est et  la  sortie  côté ouest
depuis le Bd Charles de Gaulle:  Avenue du Général Leclerc   Rue  de  Plaisance, Avenue  Foch et  place  de  la  Liberté  pour  rejoindre  l'entrée ou Avenue du Général Leclerc   Rue  Louis  Blanc, rue  de  Châteaudun
depuis la Place de Belgique :      Rue Médéric  Rue  Louis  Blanc, rue  de  Châteaudun pour  rejoindre  l'entrée ou Rue  Médéric , Rue  de  Plaisance, Avenue  Foch et  place  de  la  Liberté  pour  rejoindre  l'entrée
depuis l' avenue de la République:   Rue Gabriel Péri, Rue Voltaire et on contourne  la  place pour  rejoindre  l'entrée
  • Enfin le  chantier  prévu  prévoit  une  construction en  deux  phases,  d'abord l'ouest de  l'église  puis  l'est . Il  faudra  donc  creuser  deux  trous  de  20 m (  6 étages) de  profondeur  autour de  l'église .Le  terrain étant  très  meuble on nous  annonce  la  mise en place de pieux pour stabiliser le terrain..L'église  Saint  Urbain  vivra  peut-être  ces  derniers  jours  c'est  un  ouvrage  sans  réelles  fondations  construit  de 1866 à  1875  agrandi en  1905 .La majeure partie de l'église est donc une construction de plain-pied .  La terrain sablonneux sur lequel l'édifice a été construit exigeait  une consolidation du sol , ce qui n'était pas possible à l'époque , il s'agirait donc d' une construction sur pieux.  Seule la sacristie  à  l'arrière de l'église construite en  1955  repose  sur des fondations et possède  un  sous-sol. Cet ajout est typique de la construction des années 50 en brique de parement  avec un toit en terrasse .
La  structure de  l'église  est  très  fragilisée, sous  le  stuc  on ne  sait  pas  dans quel  état est aujourd'hui la  charpente  qui avait  été  injectée  de  résine  il y a  trente  ans .

Les  dommages  plus  récents et  les  remontées  capillaires 
La  construction de  la  sacristie
"Le Mastaba et son Pot Rouge deviendront à terme l'identité communale de La Garenne-Colombes." disait    le  maire  du Village il y a  quelques années, peut-être  qu'une  église  penchée ou effondrée,  sera  un  nouvel atout  pour  le  patrimoine  du  Village , s'il existe encore  un  patrimoine .
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous