INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

dimanche 21 mai 2017

Faire du neuf avec du vieux ou pas.


Ce chantier commencé  en  2013  par  une  démolition partielle  qui devint  rapidement  totale,  fait  partie  des  deux projets  en début de la  rue  médéric, nous  reparlerons  de l'autre  projet  sur  le  site  de  l'usine  Chimicolor   qui  n'en finit  pas de  s'éterniser . Ce pavillon au coin de la  rue  médéric et de la rue  Auguste  Buisson  devait  au départ  utiliser les  pans  de  la  construction initiale mais  il en  fût tout  autre si on suit  le  film des  clichés.






             Le  Village  est  en  pleine  fièvre  électorale, pas  moins  de  18  candidats  pour les  législatives.
La  soeur  du Maire  du  Village  sera  la  suppléante  du  djeun  Spiri  (LR) dont  le  maire  du village  aurait  tant  voulu la  place ; mais  le  patriarche Kossowski en décida  autrement  (il  avait  mal  vécu  que jadis  le  maire  du  Village ait  tenté  de se faire  investir  et  de lui piquer  sa  place  de  député ).
Parmi les candidats  nous  retrouvons Grégoire  François  Dainville qui  est le  candidat  de  577  pour  la  France  alors  que  Jean  Florent  Campion  était le  candidat  annoncé  dès  décembre .
Partageant la même vision de la politique que 577 pour la France selon laquelle « La politique n’est pas un métier », Grégoire FRANÇOIS-DAINVILLE est convaincu que « seule une nouvelle génération de responsables politiques, courageux, désintéressés, issus de la société civile, de la vie réelle, pourra porter les réformes profondes dont la France a besoin ».
« La France a besoin d’hommes et de femmes ancrés dans la vraie vie ».....

Nous  avons  retrouvé  cette  photo du  candidat   prise  devant  la  mairie de  Village

Dormez bien et  bonjour  chez  vous

jeudi 27 avril 2017

Mauvais choix et contre-vérités

          Le  maire  du  Village ne  sera  donc  jamais  ministre  avant  au  moins  cinq ans, sarkozyiste  zélé  puis  Filloniste par  discipline (ou  intérêt) , voilà  qu'il  devient  Macroniste  au  nom de  l'Europe mais  à  contrecoeur.
Que  penser  des Républicains  qui  en  principe  avaient  toutes les  chances  de  gagner  une  élection avec  un  véritable  boulevard  devant  eux  et  se  sont  retrouvés  dans  le  mur, par  l'obstination  d'un  seul  homme rattrapé par  des  histoires  de  gros  sous. Que  penser  de  ceux  qui l'ont  suivi aveuglément ?
Comme  disait Michel  Audiard:" les   cons  çà  ose  tout , c'est  à  cela qu'on les  reconnaît".
 Si François Fillon est  désormais  satellisé, au Village ,  le  maire  fort de  l’échec  du  dernier  recours  contre  le  parking  de  la  place  de  la  Liberté,  confirme  le lancement du  chantier  de  la  place  de  l'église  après  près  de  10 ans  de  procédures.
Voici  le  projet  présenté  et  une  vue  aérienne  de  la  place pour  mieux  comprendre l'absurdité  de  ce  projet



 Actuellement  il   y a  une  soixantaine de  places  sur  le  parking,  c'est  surtout  le  soir que  la  place  est  encombrée de  véhicules  en  stationnement.  Le  nouveau  parking de 340 places   sera  rempli  seulement  le  samedi  jour  de  marché,  le  reste  du  temps  il  faudra  des  mesures  incitatives pour pousser les  automobilistes  à  l'utiliser, le  pire  serait  donc  à  venir  "comme  à  Levallois"  où  le prix  du  stationnement  est  de  4 € l'heure divisible  par  quart  d'heure et  où  tout  le  stationnement  en  surface  est  payant.
Le  maire  du  Village  dans  son dernier   éditorial  nous  présente aussi  une  version   peu travestie   des  divers  recours :
Il faut rétablir  la  vérité sur  certaines  affirmations .

  • Concernant  la médiathèque,  il  s'agit  au départ d'une  erreur  des  services  de  la mairie,  la  médiathèque  devait  être  initialement  construite en  face à  la  place  de  l'actuelle  pâtisserie et  de  l'ancien  garage  Renault  aujourd'hui détruit et qui fait  office  de  parking, mais les  responsables  avaient  oublié qu'il  y avait  une  servitude  sur  la  petite allée  à  côté  de  Bernardé  La  médiathèque  fût  donc prévue  en  face,  le  pavillon à l'angle de  la  rue  Hérold et  de  la  rue  de  Châteaudun  à été  détruit  ainsi que  le  pavillon attenant  de  la  rue  de  Châteaudun qui abritait  le  CMPP. Le  conflit  avec  les propriétaires  d'un autre  pavillon provenait  du fait  que  la  commune  proposait  d'exproprier  au dessous  du  prix  des  domaines .



  •  "La réalisation du parking souterrain de part et d’autre de l’église repose sur la nécessité d’aider le commerce local, le marché et le stationnement des riverains.... Plus de la moitié des clients du marché viennent du dehors de La Garenne. S’ils ne peuvent plus se garer, ils ne viendront plus. Et le marché périclitera."  Balivernes ! après  trois  années  de  travaux,  les  clients  et  les  commerçants  du marché  l'auront  déserté pour  des  endroits plus  propices.
  •  "Beaucoup de choses fausses ont été dites sur le financement de ces travaux. Ce projet est financé par un partenariat public-privé. Nous n’augmenterons pas les impôts pour le financer, ni nous n’exploserons notre niveau d’endettement". 
           Le  partenariat  public-privé  plus  communément  appelé  Délégation  de  service  public, est  une  solution  facile  qui évite  l'endettement  mais le  délégataire  prend des  risques et  exige  de  sévères  compensations de la  part  des  communes.Le  délégataire  avait  donc obtenu la  gestion complète  du  stationnement  en  surface et  ce  n'est  pas  tout (  lire  plus  loin).

Plutôt   que  "comme  à  Levallois" ce  sera  peut-être  "comme  à Colombes":

Que  le  maire  du  Village ose exhiber  dans le  bulletin  municipal  le  contrat  signé  il y a  presque  dix  ans  avec  Spie  Autocité  (société qui d'ailleurs,   aurait  aussi  employé  un  maire  adjoint).

  • Spie Autocité assure la construction du parking en délégation de service public mais demande cependant à la commune de s'engager financièrement à hauteur de 50 %; ce n'est plus dès lors une délégation de service public
  • Spie finance le parking en partie mais la ville participera  à hauteur de  4 294 500  €
    Il est prévu que Spie restitue  à la ville 50%  des excédents ( il faudrait savoir  quoi correspondent ces excédents) cela devrait rapporter jusqu’en  2028,  150 000€ par  an. 
    Le remboursement de la participation de la ville s’effectuera de  2010 à  2040 suivant l’échéancier suivant:
    170 000€ en 2010
    210 000 € en 2011
    254 000 € en 2012
    254 000 € en 2013
    394 000 € en 2014
    394 000 € en 2015
    424 000 € de  2016 à 2040
  • La commune concède à la société en plus  de la gestion du parking  celle de 600 places en surface. Il y aura donc des parcmètres dans les rues avoisinant la médiathèque jusqu'à présent en stationnement libre et  peut-être  plus  encore, le  cauchemar  du stationnement  complétement  payant  a  déjà  commencé  aux Champs  Philippe.
  • Nous participerons donc aux bénéfices de Spie  autocité par nos Impôts , mais aussi par les redevances de stationnement résidentiel, et nous serons pénalisés par les contraventions qui nous seront infligées.Si le parking est déficitaire pour Spie, c'est la commune qui  comblera ce déficit.Bref Spie gagne sur tous les plans
           A cause  des maladresses  de  la  municipalité, la  commune  est  condamnée  à ce que  le parking  soit  construit !!!
  • Ce projet de parking avec  des  accès  derrière  l'église  va créer un flux de circulation énorme par les seules voies permettant d'accéder à la place de la Liberté: l'entrée  du  parking  est  derrière  l’église coté  est et  la  sortie  côté ouest
depuis le Bd Charles de Gaulle:  Avenue du Général Leclerc   Rue  de  Plaisance, Avenue  Foch et  place  de  la  Liberté  pour  rejoindre  l'entrée ou Avenue du Général Leclerc   Rue  Louis  Blanc, rue  de  Châteaudun
depuis la Place de Belgique :      Rue Médéric  Rue  Louis  Blanc, rue  de  Châteaudun pour  rejoindre  l'entrée ou Rue  Médéric , Rue  de  Plaisance, Avenue  Foch et  place  de  la  Liberté  pour  rejoindre  l'entrée
depuis l' avenue de la République:   Rue Gabriel Péri, Rue Voltaire et on contourne  la  place pour  rejoindre  l'entrée
  • Enfin le  chantier  prévu  prévoit  une  construction en  deux  phases,  d'abord l'ouest de  l'église  puis  l'est . Il  faudra  donc  creuser  deux  trous  de  20 m (  6 étages) de  profondeur  autour de  l'église .Le  terrain étant  très  meuble on nous  annonce  la  mise en place de pieux pour stabiliser le terrain..L'église  Saint  Urbain  vivra  peut-être  ces  derniers  jours  c'est  un  ouvrage  sans  réelles  fondations  construit  de 1866 à  1875  agrandi en  1905 .La majeure partie de l'église est donc une construction de plain-pied .  La terrain sablonneux sur lequel l'édifice a été construit exigeait  une consolidation du sol , ce qui n'était pas possible à l'époque , il s'agirait donc d' une construction sur pieux.  Seule la sacristie  à  l'arrière de l'église construite en  1955  repose  sur des fondations et possède  un  sous-sol. Cet ajout est typique de la construction des années 50 en brique de parement  avec un toit en terrasse .
La  structure de  l'église  est  très  fragilisée, sous  le  stuc  on ne  sait  pas  dans quel  état est aujourd'hui la  charpente  qui avait  été  injectée  de  résine  il y a  trente  ans .

Les  dommages  plus  récents et  les  remontées  capillaires 
La  construction de  la  sacristie
"Le Mastaba et son Pot Rouge deviendront à terme l'identité communale de La Garenne-Colombes." disait    le  maire  du Village il y a  quelques années, peut-être  qu'une  église  penchée ou effondrée,  sera  un  nouvel atout  pour  le  patrimoine  du  Village , s'il existe encore  un  patrimoine .
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

dimanche 16 avril 2017

Putain sept jours ! Putain deux ans !


Devenu  brusquement  filloniste, après  avoir été  un sarkozyiste dévoué  et  même s’être  présenté comme  le  médecin personnel du  petit Nicolas, le  maire  du Village  aura donc tout  fait pour  décrocher  le maroquin tant  convoité.
Réelu maire  en  2008, après  une  mission de  réserviste  en Afghanistan en  2008, il est   exfiltré  en  2009 au parlement  européen parce qu'il avait, comme  Rachida  Dati, lui  fait  des  vagues au conseil général   en  voulant donner  le  nom de  l'écrivain d'extrême  droite  Kleber  Haedens  au nouveau collège  de  la  commune.
Il  choisit donc de  se consacrer  à  son mandat  européen et  affirme :
"La rupture passe par de nouvelles têtes et surtout des députés européens qui se consacrent entièrement à leur mandat"

Il avait aussi  annoncé  en  2011  dans  l'Observateur du Cambrésis et le courrier de la Thiérarche  la  parution  d'un imposant   ouvrage  sur  l'histoire  de  l'Europe qui  fût  plus modeste et parut  en  2014 mais  obtînt  d'élogieux  commentaires que  nos  collaborateurs  ont  un peu disséqués, sur  le  site  de  la  FNAC :
comme  sur  celui de  La  Procure :


La  plupart  des députés  européens  étant des  recasés de  la  politique  nationale, le  maire  du Village  se  devait  d'exister  médiatiquement. D'où cette omniprésence  pas  toujours bien vécue comme  lors  des  attentats de  novembre  2015  : c'est aussi un habitué des   plateaux  télé  où il fait  office  de  « bon client »,  une entreprise de  communication  bien menée mais  guidée  par  une impavide ambition  politique  .
 Recalé  comme  candidat  aux  législatives, le  doyen  Kossowki,  lui ayant  préféré  un jeune  loup, il soutient  le  candidat  Fillon sans  ambages,  là où d’autres  sont   plus  circonspects.
  Dans  sept  jours  nous  saurons  si  le  maire  du Village a  choisi  le  bon cheval. Une élimination au premier tour du candidat Les  Républicains  sonnerait  peut-être  le glas  de  la carrière  politique  du maire  du  Village  d’autant  qu’en  juillet  2019, il devra, avec la  loi sur le  non cumul des  mandats,  choisir  entre  son mandat européen et son fauteuil de maire. Il pourra cependant nous  faire  le  tour  de  passe-passe Poutine-Medvedev en restant  conseiller  municipal et en continuant  de tirer  les  ficelles, mais  il lui sera difficile  de trouver  un successeur  « bancable »  parmi les  nombreux bras  cassés  que  compte   la  majorité  municipale. 
 
Dormez bien et  bonjour  chez  vous 

samedi 8 avril 2017

Putain, quinze jours !!!

La  place  de  la  gare  sera  complétement rénovée  les boutiques  aujourd'hui  désertées  qui  avaient  eu  leur  heure  de  gloire  pendant  les  années  soixante  sont  à  l'abandon depuis  longtemps  et  seront  remplacées  par un  mur  de  soutènement  avec des arcades  comme  de  l'autre  côté de  l'escalier  qui  menait  à  l'avenue  Conté.








Le  maire  du  Village a  annoncé  qu'il allait  poursuivre en  justice  les garennois  qui avaient exercé  des  recours contre  le  projet  de  parking et  leur  réclamer  trois  millions  d'€.
Le  maire  du  Village  avait  par  le  passé   attaqué  Courrier  International qui hébergeait   le  blog  Le  Pot  Rouge et  avait  été  débouté gaspillant  ainsi  l'argent  des  Garennois  en  frais  d'avocats:
Le Parisien 6  octobre  2009 

Le  Blog du  Pot  rouge  ne  fait  pas  rire  le  maire

C'est un peu l'histoire du pot de fer contre le pot de terre. D'un côté, la ville de La Garenne-Colombes qui a acheté, en 2006 pour 1,9 million d'euros, le Mastaba, maison-musée de l'artiste Jean-Pierre Raynaud, lieu caractérisé par un immense pot rouge. De l'autre, un collectif de citoyens qui a créé en février dernier un blog humoristique, présentant des photos montages avec un pot de fleur acheté 3,99 € chez Castorama. « Le pot rouge devait devenir l'identité visuelle de la ville, mais comme l'ouverture du Mastaba a été sans cesse repoussée, nous avons décidé de créer ce blog, explique l'un des membres de ce petit groupe, qui se revendique apolitique. Pour nous, ce pot symbolise le décalage entre le côté ultramédiatique de la municipalité et la réalité du quotidien. »
Un espace de libre expression un brin poil à gratter qui n'a semble-t-il pas plu à la ville. Dès le mois de mai, elle demandait à l'hébergeur, en l'occurrence « Courrier international », de fermer le blog et de livrer l'identité de son auteur. Le 27 juillet, l'accès au blog était supprimé. Quant à l'identité des blogueurs, seule une décision de justice peut obliger l'hébergeur à livrer l'adresse de l'ordinateur. Le tribunal de grande instance de Paris rendra sa réponse à ce sujet le 16 octobre.

« Tout cela fait perdre du temps à la justice »

« Tout cela coûte de l'argent à la ville et fait perdre du temps à la justice », estime un membre de ce petit groupe qui a osé mettre en ligne une photo du maire avec un pot rouge sur la tête. Pour Me Christophe Bigot, l'avocat de « Courrier international », assigné à comparaître le 17 septembre dernier, la procédure lancée par la ville est contestable. « La ville utilise des arguments de droits d'auteur pour faire une action en justice contre des citoyens. Le but étant probablement de les asphyxier sous les frais de justice », estime celui qui est venu plaider avec le fameux pot à 3,99 € pour prouver qu'il ne s'agit pas là d'une utilisation abusive des oeuvres de Raynaud.
L'artiste n'a d'ailleurs pas porté plainte. « J'ai bien compris que tout cela ne me concernait pas », explique-t-il. « C'est une histoire entre la ville et les créateurs de ce site, dont je préfère ne pas me mêler. » La municipalité reproche également au blog d'avoir utilisé un nom de domaine protégé : Mastaba.fr. « Le blog était référencé sous Mastaba.tk. C'est uniquement cette appellation qui nous pose problème, pas son contenu », explique-t-on au cabinet du maire. Aujourd'hui référencé sous un autre nom* très proche, le blog du pot rouge entend bien continuer à jouer les contre-pouvoirs avec humour.

Le maire  du Village  jadis  sarkozyiste  convaincu  est  maintenant  Filloniste  à fond.  Peu  rancunier, il soutient  même  le  jeune  Spiri  qui  lui a  piqué  la  place  de  candidat  aux  législatives qu'il  briguait . Il espère vraiment ce  poste   de  ministre  de  la  santé,   mais  il a  encore  choisi le  mauvais  cheval.
Ceux  qui  se  demandent    pourquoi le  maire  du Village  s'est  brusquement  retrouvé  député  européen , auront  peut-être  en  réponse grâce  à  l'interview  de  Jean Quatremer  dans  le  Journal de  France  2



Voulait -on  l'exfiltrer  en  2008?...  sûrement  à  cause  du  chaos  qu'il  avait  créé  au  Conseil Général  en  voulant  donner  le  nom de  Kléber  Haedens  au collège des  Champs  Philippe.
Dormez  bien et  bonjour chez  vous  



vendredi 17 mars 2017

C'est l'Esprit Village qui nous anime.....

Ce  grand  hangar dont  un  bâtiment   abritait  les  "mini-schools"  anglais   avait servi pendant  longtemps de  panneau  publicitaire  pour  divers  projets immobiliers garennois;  vitrine  des  promoteurs,  il est désormais  victime de  ces  derniers  puisqu'un immeuble va  bientôt  le remplacer . Le  maire  du  Village serait-il  prêt a  laisser  tout  le Rond  Point  Valpaços  aux  mains  des  promoteurs  au  nom de  l'Esprit  Village.




Le  comptoir  Nourisson, épicerie fine du Village  ( la  plus  grande  épicerie  fine  de  France si  on  les  croit)  ne  donne  pas  dans  la  finesse dans  sa  communication  comme  on peut  le  voir  sur cette  copie  de  leur  compte Facebook (  la  page  a  été  effacée depuis ) .
 On aurait  pu  leur  accorder  l'excuse  d'un humour  franchouillard ("Allez viens boire un p'tit coup à la maison ,Y a du blanc, y a du rouge du saucisson Et Gillou avec son p'tit accordéon ")  mais  on n'y croit  plus  lorsqu'on découvre que  la  photo  empruntée qui figurait sur la  page  provenait  d'un site  d'extrême  droite  "extrême centre" dont  on avait  retiré  la  mention "patriotes  en  colère".


 Le  maire  du  Village,lui  fidèle à son nouveau mentor François  Fillon , flatte  l’électorat des chasseurs en se rappelant à leur bon souvenir puisqu'il se vante  d'avoir  réussi à faire  amender un texte  du parlement européen soit  disant  trop "tatillon" qui voulait restreindre la législation sur les armes .

La  position  des  députés  européens  favorables  à   ce texte  était la  suivante:

 "Plusieurs armes théoriquement « désactivées » ( neutralisées ou démilitarisées) ont en effet été utilisées dans différents épisodes terroristes ces dernières années : ce fut le cas pour la tentative d’attentat du Thalys, mais aussi pour l’une des armes utilisées lors de l’attentat de l’Hyper Casher, à Paris en janvier 2015. La nouvelle directive veut durcir les normes pour la neutralisation, afin d’éviter que des morceaux d’armes ne puissent être vendus sur Internet puis réassemblés sans aucune forme de contrôle comme n’importe quel bout de métal."...

Nous  en avions  déjà parlé

Le  maire  du  Village  très  médiatiquement présent lors  des  assassinats  du  13  novembre  2015, avec une  position identique  à  celle  de  Bruno  Gollnisch et des  députés  européens  FN   a permis   que  ce texte  soit  amendé parce qu'il  visait aussi les  tireurs  sportifs et  les  chasseurs
Rappelons  au  maire  du  Village, parfois amnésique,  que  l'auteur  de  la  tuerie  de  Nanterre  était  un  tireur  sportif; membre  du  club  de  tir  de  La Garenne  
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous .