INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mercredi 12 décembre 2018

Quel avenir pour l'immeuble de la poste des Vallées


L'immeuble  qui abritait la  poste  de  Vallées est  désormais  muré.





Cet ancien  bâtiment  des  années  trente qui avait  comblé  une  dent  creuse  est  classé  à l'inventaire  du  patrimoine(nous  en  avions  parlé en  2013). , l'immeuble serait  la propriété  de  la ville.
Le  maire  du  Village lui réservera  -t-il  le  même  sort  que  les  marronniers  de la  place  de  la  liberté ?


        Depuis  plusieurs semaines  se  succèdent  sur  les  chaînes  de  nombreux représentants  des  gilets jaunes,  qui  incarnent  un  nouveau concept : la  "beaufitude"  idées  simplistes, vision à  court terme,  prépondérance  de  l'intérêt personnel  sur   l'intérêt collectif.
En voici  un  petit panel  :
 Jacline  Mouraud : Accordéoniste musette, hypnothérapeuthe et agent de sécurité incendie , il  paraît  qu'elle  tombe  souvent  amoureuse  de  militaires  mais  spécialiste  d'ectoplasmie  elle parle  avec  les  morts.Nous  en avions  déjà parlé
Laetita Dewalle:  a  une  vision  très  complotiste des événements  mais en  la  "gogueulisant"  on trouve  ses  coordonnées  sur  internet,  pas  vraiment  maline.... 
Benjamin Cauchy: a été élu UMP à Laon et  a des  sympathies  avec  l'ultra droite.
Priscillia Ludosky ex employée  de  banque  reconvertie  dans la  vente  de cosmétiques "Fall in cos" en  la  "gogueulisant"  on trouve  ses  coordonnées  sur  internet...
Frank Buhler : actuel responsable du parti de Nicolas Dupont-Aignan Debout la France dans le Tarn-et-Garonne, auteur  de  tweets  racistes   faisant référence au "QI des Arabes" ou qualifiant les Africains de "peste noire".
Eric  Drouet routier  fan de  tuning automobile qui  a  appelé  carrément  a  assiéger  l'Elysée sur une  chaîne  de  télévision,  convoqué pour  être  entendu  sur  ses  propos,  il a  loupé  la  manif  du 8  décembre.
Hayk Shahinyan   chanteur fan d’Aznavour et de Piaf et tête il donne  des concerts sous le nom de Haik Sévane, il a  été  membre du Mouvement des jeunes socialistes  et veut  présenter  une  liste  "gilets jaunes"  aux européennes.
 Le  meilleur  pour  la fin
Jean-François Barnaba :un fonctionnaire qui perçoit un salaire de 2 600 € net par mois et il est  sans mission depuis…10 ans.


Visiblement  des  personnes qui   cherchent leur  quart  d'heure de  célébrité, et  ont trouvé  via Facebook un excellent  moyen de  se  propulser  sur  le  devant  de  la  scène  sans  aucun talent  autre  que  de n'être  un  'bon client".
Drôle  de  mouvement,  propulsé  par  les  réseaux  sociaux  et  relayé par  les  chaînes  d'information  continue  qui  ont ressassé  mêmes  images  et  les  mêmes  propos à longueur de  journée. Les grands  perdants  se  seront  ceux qui  se  seront  gelés  sur  les  rond- points et  qui  continuent  de  dirent  qu'ils  "ne  lâchent  rien " alors que leurs  représentants autoproclamés étaient  bien au chaud  dans  les  studios . Finalement  un  mouvement  plutôt  marginal  qui aura  bénéficié  d'aune  amplification médiatique  sans  commune  mesure et  dont  on a  vu le  résultat. Mais  aussi une  vision inquiétante  de  la  France  Profonde que  l'on aurait  jamais  soupçonné, .pas  un  sous  prolétariat  mais  un  niveau  de  culture  affligeant  et  inimaginable.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

lundi 3 décembre 2018

Sandwich Mansart, gilets jaunes,Croix de feu, jeunesses patriotes.

Voici comment  au Village  les  "gilets  mansart" pratiquent  une  forme d'intimidation:  ce pavillon pris  en  sandwich sur  la  deuxième  photo, est  condamné  à  modifier  tôt  ou tard  sa  toiture avec  la  construction d'un deuxième toit  mansardé:



Le  pavillon ré-haussé  possède  une  toiture  avec    un  œil de  bœuf , mais  les  lucarnes  à  fronton sont  un  peu surdimensionnées.

        Le  maire  du  Village   sort  de  son silence et  tire  à  boulets  rouges sur  le  gouvernement et  raccroche  ses  wagons  aux  gilets  jaunes  comme beaucoup d'autres :
"On n’en peut plus de ces politiques incapables, qui ne font que commenter pour cacher leur nullité. On veut des hommes qui évaluent,agissent et assument.Castaner a mal évalué, n’a pas agi. Qu’il assume et qu’il parte !"
Étonnant  de  la  part  de quelqu'un  qui  est  si  prompt  à dénoncer  la  "politique  politicienne"
Après  les  violences  et  les  saccages  à Paris,  les  comparutions  immédiates  nous  en  apprendrons  plus  sur  les  casseurs au  risque  d'y  trouver  pas  mal de  gilets  jaunes  venus  à Paris  pour  en  découdre.
Ces événements  rappellent un  peu  les  manifestations  de  février  1934 .
Il semblerait,  sans  sombrer  dans  le  complotisme que  ce  mouvement  populaire soit  bien  infiltré  par  le  rassemblement  national, on  le  voit  par  le choix  de  la  place  de  la  Concorde  pour  la  manifestation de 24 novembre un  choix  pas  si  anodin, la  manifestation meurtrière  du   6  février  1934 est  un  symbole  pour  l'extrême  droite  française . Le  point  commun  avec les  rassemblements  de  1934, c'est  l'antiparlementarisme, le soupçon systématique  de  corruption des  élus et  le  sentiment  d'injustice  sociale. La tentative  d'infiltration et   de récupération de  ce  mouvement  fourre-tout  par  le  Rassemblement  National , la  France Insoumise  et même  les  pathétiques  Wauquiez  et  Dupont-Aignan est  d'autant  plus flagrante que  maintenant  émergent  des  "gilets  jaunes  libres"  mais  pas  si  électrons  libres  que  cela  si  on  lit  Ouest  France
 ..... Ils se présentent comme des « citoyens engagés et libres » , qui « participent depuis le début du mouvement à promouvoir des revendications sérieuses » et condamnent toute forme de violence...
 Ils demandent aujourd’hui l’arrêt de la hausse des taxes sur le carburant, la mise en place d’États généraux sur la fiscalité, l’annulation de l’alourdissement du contrôle technique et la mise en place de référendums réguliers sur les grands enjeux sociétaux. 

 Parmi les trois fondateurs, on retrouve des figures qui écument les plateaux de télé. 
Jacline Mouraud, Morbihanaise de 51 ans, est une habituée des coups de gueule. L’automobiliste bretonne, conductrice d’un 4X4, a fait le buzz avec une vidéo visionnée plus de 6 millions de fois depuis sa diffusion le 18 octobre, dans laquelle elle dénonce la « traque aux conducteurs » . Cette accordéoniste, hypnothérapeute et agent de sécurité, s’était déjà illustrée en 2015 en composant un nouvel hymne national, choquée par les paroles de La Marseillaise . 
A propos de  Jacline  Mouraud, qui  pour  280 € vous  fera  parler  les  morts !!!
Benjamin Cauchy Le Toulousain Benjamin Cauchy, cadre de 38 ans, a retrouvé une place dans ce collectif, après avoir été écarté par la base des Gilets jaunes fin novembre, dérangée par son engagement politique auprès de la droite, voire de l’ultra-droite.
Cédric Guémy, cadre dans le secteur des transports, l’un des premiers à avoir endossé un gilet jaune dans le Val-de-Marne, et sept autres signataires, des contestataires originaires des Pays de la Loire, d’Ile-de-France, de Nouvelle Aquitaine, de Corse… 
Un autre  "Gilet  jaune  libre  "  souhaitait  que  le  général  Pierre  de  Villiers (  un  homme  à  poigne) remplace  Edouard  Philippe
Il y a  aussi  Eric  Drouet  bon client  des plateux  télé qui visiblement  n'a  pas  de  cerveau puisqu'il a  clairement  lancé  sur  BFMTV un  appel  à prendre  l'Elysée, il risque  donc une  peine  très  sévère  pour  incitation  à l’insurrection.
Et que demandent-ils maintenant  : la  dissolution de  l'assemblée  et  le  rétablissement  de  la  proportionnelle tout comme   Marine  le  Pen  et Jean  Luc  Mélenchon   dont les idées  sont  si  proches  que leurs  partis  peuvent désormais  fusionner.
 Jacques Tati  qui avait  ses  studios  à La  Garenne Colombes aimait  aussi  les  rond points dans  le  film Paytime.
 

Dormez bien et bonjour chez vous

mardi 20 novembre 2018

La station BP victime des castors

Au moment  où des gens   en  jaune sont  descendus dans  la  rue  pour  défendre  la  sacro-sainte "ouature"  comme l'écrivait  Raymond  Queneau et bloquer  la  circulation, il devient  de  plus  en  plus  difficile de  faire  le  plein  au  Village. Il ne  reste  plus  qu'une  station service  minimaliste et automatique près  de  la  place  de  Belgique pour  une  ville  de  plus  de  25 000  habitants.
 La  municipalité  a donc  choisi  la  transition énergétique  mais  au  profit  des  promoteurs  immobiliers. La  station BP  et  les  deux  pavillons attenants de  l'avenue  de  la  République  seront  remplacés  par  la  résidence Joséphine:



Un  bel  alignement d'immeubles  de 7 étages, encore  une  manifestation de  l'Esprit  Village.
       Le chantier  du  parking  de  la  place  de  la Liberté ( la  danseuse de  la  municipalité) suit  son  petit bonhomme  de  chemin et  entre  dans  sa  phase  la  plus  délicate. Si  on  nous  avait  parlé  des  deux  côtes  de  l'église  on avait  un  peu  omis  de  nous  dire qu'un grand trou   devant la  façade  compléterait  les  deux autres. De  quoi faire  frémir  les  capteurs et  autres  témoins  en  plâtre  placés  dans  l'église  Saint  Urbain.

Dormez bien et  bonjour  chez  vous

dimanche 11 novembre 2018

Métamorphose

Cet  immeuble  des  années 90 situé  à l'angle de  la  rue  du  Château et de l'avenue du Général de  Gaulle a subi une  rénovation  récente.
En  pierre  agrafée  avec un  auvent  bétonné  et  des  fenêtres  circulaires cet  immeuble reproduisait   les tics  de  l'architecture  de  années  90.


 Les  fenêtres  du  rez-de-chaussée et du  premier  étage  ont  été  transformées  en  baies  vitrées,des balcons  ont  été  créés,  un toit  mansart  également  et les  façades ont  le style  néo classique  tant  apprécié par  la  commune.



 Un  immeuble pas  très  joli des  années  90  transformé  à la  sauce Haussmann si  chère  au  maire  du Village  que  l'on  pourrait  affubler  du  même sobriquet  que  le  baron  Haussmann:
Au fait,  le  maire  du Village  nous  annonce  une  grande  nouvelle, il est  "candidat  à  la  candidature",ce qui signifie qu'  il espère  être  tête  de  liste  aux  européennes pour  les  Républicains,  drôle  d'ambition ,  pour  quelqu'un  qui avait  été  élu un peu  par  hasard,  exfiltré à Strasbourg, car il  multipliait  les  bourdes  qui semblaient  gêner le  petit  Nicolas.
Déjà  en  2008, le  maire  du Village, nous  avait  fait  le  même  coup, car il   briguait  déjà  cette  tête  de  liste  et   disait  haut  et fort  que :
«La rupture passe par de nouvelles têtes et surtout des députés européens qui se consacrent entièrement à leur mandat». 
 Il  fût  coiffé  au  poteau  par  Michel  Barnier.

Mieux  vaut  en  rire,  car il a été classé 22e sur 751 parmi les députés européens qui exercent des activités rémunérées en même temps que leur mandat au Parlement . C'est  ici et  encore  là.
 Les  Républicains   feront peut-être un  mauvais  choix, car le  maire  du  Village  avait  tellement  bien soutenu  le  candidat  les  Républicains  à Courbevoie, aux  législatives de  2017  que  celui-ci  a été  laminé  par  une  candidate quasi  inconnue  de la  République  en Marche !
Dormez bien et  bonjour  chez  vous .

vendredi 19 octobre 2018

Plus de béton,moins d'arbres, nous avons un maire en béton.

Des  projets sont  à venir  dans  le  secteur Raymond  Ridel-République:
D'abord l''ancien  garage  Renault à l'angle  des  rues de  Plaisance  et  Raymond  Ridel est   rasé et c'est   Plaza  Immobilier ( rien à voir avec l'agent  immobilier  médiatique) qui  se  lance  dans  ce projet.
Franco suisse  avait  déjà construit  un immeuble  au  15 -17 de le  rue   Raymond  Ridel.






Les  autres  projets  seront  évoqués dans  d'autres  posts
Nous  allons  une  dernière  fois  évoquer  les  aventures  de  notre collaborateur avec le groupe  facebook  :         " J'aime  la  Garenne  Colombes"
Notre collaborateur a fini  par  se faire  bloquer
Étonnant  lorsque l'on lit  la  réponse de l'administrateur à  un de ses posts  où il s'étonnait  de  certains  commentaires  supprimés

Voici la profession de  foi du groupe :
"J'aime LA GARENNE COLOMBES, comme son nom l'indique, cette page d'infos facebook permet de partager facilement entre Garennois des infos diverses sur la ville. Quelques règles : De la courtoisie entre les membres. Pas de pub ! Des posts qui concernent La Garenne-Colombes."


 Ce  groupe sous  couvert  de  neutralité   est visiblement  un sous-marin de  la  municipalité car bien qu'il n'accepte pas la  " pub",  il relaie  tout  ce  qui est  organisé  par la  municipalité .
 Toute  opinion qui n'approuve  pas totalement  la  politique  de  la  municipalité  n'est apparemment   pas  la  bienvenue, elle est  toute  de suite  assimilée  à une  polémique, tout  cela  rappelle l'épisode  Kléber  Haedens  où le  maire du Village n'avait  pas admis  qu'on  puisse  contester  son choix  de  donner au collège   le  nom d'un écrivain proche  de  l'Action Française, ou  le  parking  lorsqu'il avait  poursuivi ceux  qui avaient  exercé des  recours  contre  ce  parking pour recours abusifs , avait  été  débouté puis avait  renoncé, contrairement à ce  qu'il avait annoncé,   à faire appel, des  procédures inutiles  et  coûteuses payées par  les  garennois.


Dans  le  dernier  journal municipal, le  maire  du Village  nous  annonce un  budget participatif pour le financement  de  projets  initiés  par des garennois à la  hauteur  de  100 000 €. Certaines  communes  avoisinantes  se sont  lancées  dans  l'aventure comme  Nanterre  où le  budget participatif  dédié aux  projets  associatifs est de  650 000€, ou Puteaux  où il est  de  150000 €,ou encore  Courbevoie  avec
 150 000 €.
Cette  générosité subite apparaissait souvent  à l'approche  des  élections   municipales  et  était communément  appelé  "arrosage", cela consistait  à se  mettre  dans  la  poche  des électeurs en  gratifiant  diverses  associations de subventions  substantielles. La  technique  semble être officialisée, puisqu'on ne  compte  plus  les  communes  converties au budget  participatif; on remarque que  plus une  municipalité semble en  danger ,plus  ce  budget  augmente.L'équipe  municipale du Village  serait-elle  assurée  de  sa  réélection en  2020  ?   Le  maire  du Village n'aura peut-être pas  à organiser sa succession, les  Républicains malgré  les  clins d’œil de  leur  chef  Laurent Wauquiez  à l’extrême droite, risquant d'être balayés comme  les  socialistes  aux européennes, le  maire  du Village  n'aurait  donc  pas  de  mandat européen, resterait  maire  et  subirait  une  baisse  importante  de  ses revenus.
Dormez bien et  bonjour  chez  vous

 

mardi 9 octobre 2018

Surélévation

Un bâtiment  d'un étage  rue  Voltaire  qui  s'est  vu ajouter  un  étage supplémentaire, quelques  clichés  pour juger  du résultat:







Les  aventures  de  notre  collaborateur avec  le  groupe  Facebook  "J'aime  la  Garenne  Colombes  continuent.
 D'ailleurs  ce  groupe  pourrait  s'appeler :
"J'aime  la  Garenne Colombes, son  maire  et tout  ce  que  fait  la  municipalité"
Tous  les  commentaires  relatifs  à l'abattage  des  arbres  de  la  Place  de la  Liberté  sont  supprimés ainsi que  tous  les  commentaires  un  peu négatifs comme  celui-ci qui  aura  eu une  durée  de  vie  très  courte et qui se  trouvait  dans  ce  fil :

"Bonjour. J'ai 65 ans et toujours habité à La Garenne. Aussi, je suis bien triste. La ville a bien changé et change toujours et de plus en plus vite. Les pavillons et leurs jardins disparaissent chaque jour au profit d'immeubles qui poussent comme des champignons. Le béton coule à flot, le bruit de plus en plus intense avec tous les travaux faisant tourner marteaux piqueurs, bétonneuses, tractopelles, bulldozers et camions benne. La pollution de l'air augmente, l'oxygène disparait du fait de la surpopulation, de la perte des espaces verts et des nombreux arbres abattus sans raison la plus part du temps. A 8h00 le matin, nombreuses rues sont bouchées par les voitures; on ne peut plus circuler. Ce n'est plus le village si sympa d'autrefois, tranquille et calme. Je vous déconseille d'y revenir, vous seriez terriblement déçue. La ville ne s'arrange guère. Cdlt."

Certains  des commentaires de notre collaborateur sont  régulièrement  censurés (modérés ...)  comme  celui-ci , on se  demande  pourquoi...
 


ou encore ce lien  vers la  base  de  données  qui recense  tous  les édifices garennois  classés  à l'inventaire  du  patrimoine:





Le  maire  du Village  aime-t-il aussi La  Garenne  ou préfère-t-il sa  carrière ? 
Dormez bien et  bonjour  chez  vous

vendredi 21 septembre 2018

J'aimais les marronniers de la place de la LIberté




Encore quelques  clichés  avant-après  de la   place  de  la  Liberté désormais  sans  arbres.
Encore  merci  à Mr Google pour  les  photos  anciennes car nous  n'avions  pas  anticipé  cet abattage  furtif.

 Au Village  dès  qu'un  espace  se  libère  on  l'occupe, c'est  ainsi que  s'est  développé  le  bétonnage  systématique  dès  qu'une  parcelle importante était  achetée  par  un  promoteur.

Sur  la  place  de  la  Liberté,  la  crêperie elle, a  immédiatement  utilisé  l'espace  laissé  libre  par  l'arbre  abattu.



 Un  lecteur  nous  avait  raconté sa  mésaventure  avec  le  groupe  Facebook "j'aime  la Garenne  Colombes" lorsqu'il avait  voulu faire  un commentaire à  propos de  l'abattage  des  arbres.
Un de  nos  collaborateurs  a  tenté  l'expérience  et  nous  joignons  les  copies  d'écran:
Il s'inscrit au groupe  et  poste un  premier commentaire   à  14:22
le  commentaire  est en attente  de  modération.
Toujours  dans  le  groupe  mais  le  post  n'est  pas  passé , il recommence le  soir :
Remodération
 Le  commentaire  de  notre  collaborateur  n'est  jamais  passé.
Désolé  pour  notre  collaborateur,  ils  sera  sûrement  bloqué sur  le  groupe "j'aime  la  garenne  Colombes".
Visiblement  toutes  les  remarques concernant  la  politique  immobilière  de  la  Ville et les  questions d'urbanisme sont un  peu  sensibles,  mais ce  groupe est tout  à  la  gloire  du  maire  de  Village et  de sa  gestion, serait-il  piloté ?

 
Une  commentatrice  d'ailleurs  affirme à propos  de  deux  pavillons  détruits et  remplacés  par  six  maisons  de  ville : "on est  pas  toujours  dans  la  hauteur  à  la  Garenne  Colombes"
Elle  devrait  lire  attentivement  le  PLU car  en  zone  pavillonnaire  UE , il  est  très  favorable aux  construction hautes et  aux  fortes  emprises  : emprise  de 60 % du terrain et  11m au faitage ( avec  toit  "Mansart") soit  R  + 3 si  on joue  sur  une faible  hauteur  sous  plafond.
Vous  avez  dit  zone  pavillonaire  ?
A-t-elle  lu  la  brochure  du  promoteur?
 Imaginez votre famille vivre chaque jour dans de grands volumes, avec une conception architecturale moderne et originale, chacun son espace en mode triplex, avec de beaux volumes au dernier étage, avec grandes verrières de toit comme des ateliers d'artistes, un aménagement de très haute qualité, votre garage en sous sol. Imaginez tous ces moments partagés en famille, entre amis, dans votre grand salon, dans votre beau jardin fleuri ou votre roof top aménagé en terrasse à ciel ouvert... Découvrez d’urgence la Villa des Roses, car il n'y aura que 6 familles qui accéderont à ce bonheur unique. 6 maisons sont disponibles ! Sûr que les futurs habitants de la Villa des Roses feront des envieux. Maison à partir de 795000 €.


Nous  avons  découvert  aussi  dans  ce  groupe  , un grand  projet :
"Certains d'entre nous ont un penchant (moi, mais j'en connais d'autres) pour les anciennes cartes postales de la Garenne, et plus largement, les anciennes « vues » de la ville. Cartes postales que nous ne produisons plus aujourd’hui. Alors quid de la Garenne 2018 dans 100 ans ? C’est aussi l’occasion, pendant que le tissu urbain change (sans polémique ce n’est pas le sujet du tout Ha  Ha Ha ), de le photographier avant qu’il ne soit démoli…. et créer, marquer ainsi……de nouveaux souvenirs pour le futur."


Bon sang  c'est  ce  que  fait  le  retour  du  passé  depuis  des  années,  quelle  originalité !!!! 

Toute  cette  histoire  d'arbres montre  à quel point  l'anesthésiste  a anesthésié les  garennois,  le  maire  du  Village qui se targuait   d'être  anticonformiste  devrait  être  anéanti  de voir tant  de  gens toujours d'accord  avec  lui .
Dormez bien et  bonjour chez  vous