INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mercredi 1 octobre 2014

Derrière la façade


Nous  avions  beaucoup ri  à propos  de  cette  démolition partielle  qui avait  fini  par  devenir  totale.
 Pour  donner  place à une maison dans le  style " Beverley Hills"
Un peu  plus  loin dans la  même  rue , nous  avions  ce projet:
qui devait maintenir la  façade  à  l'identique. Cette  façade  a  été  bien renforcée ce qui  laisse présager, si ce mur de briques de parement venait à donner des signes de faiblesse, une  issue  semblable  à notre  "démolition partielle".

Pour l'ancienne  imprimerie  de  la  rue  Médéric, seule  la  structure  avait été  conservée et encore.


Dormez bien et  bonjour  chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire