INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 18 février 2017

Les amis du peuple

           Jamais  on aura  autant  parlé  du  peuple,  tous  nos  présidentiables  y  vont  de  leur couplet , de  l'extrême  droite  à  l'extrême  gauche, tous  ne  jurent  que  pour, par  et avec   le  peuple. Mais  pour  chacun  le sens du  mot  est  peut-être  différent. Pour   F. Fillon, le  peuple  est  plutôt  catho, bien pensant, et conservateur,  pour J.L  Mélenchon, il  aurait  des  allures  des  vieux gauchistes  des  années  70  pour  lesquels le  compteur  s'est  arrêté  de  tourner il y a  longtemps,  pour E. Macron,  c'est  très  flou , pour  B.Hamon  l'apparatchik  du  PS ,  il le  flatte  avec  un   illusoire  revenu  universel, quant  à M  Le  Pen inutile  de s'attarder .
         Une campagne qui  s'annonce tumultueuse  et   bien nauséabonde, sur  fonds  d'affaires et  de violences  policières puis  urbaines.  La  victime des  violences , elle ,  tel   un  candidat  de  télé réalité  n'était  réduite qu' à un prénom ou  un  diminutif,  son identité  vient  seulement  d'être  dévoilée.
Au  Village,   on vendait  l'Ami du  peuple,   pas  celui  de  Marat  qui  avait  un  point  commun avec  le  maire  du  Village :être   médecin ,  c'était  celui  de  François  Coty  qu'on trouvait à l'Hôtel -tabac du  coin de  la  rue  Voltaire  et  de  la  Place  de  l'église . François  Coty ,  un  milliardaire  des  années  20  plutôt  à  droite  créa  ce  journal  à  deux  sous  destiné  aux  classes  populaires . Il  soutint   aussi les  Croix  de  feu. Ce  café  changea  souvent  de  nom  au  cours  des années: le  Saint  Claude, le Tabac du  marché  puis  après de  récents  travaux travaux: l'Absinthe.



Ce  nom serait- il un  clin  d’œil  à Ernest  Renan  qu'apprécie  tant  le  maire  du Village ?
"Au son de la trompette du troisième ange, une grande étoile tombe du ciel, brûlant comme un falot ; elle atteint le tiers des fleuves et les sources. Son nom est « Absinthe » ; le tiers des eaux se change en absinthe (c’est-à-dire qu’elles deviennent amères et empoisonnées) ; beaucoup d’hommes en meurent"
Le  maire  du  Village  qui  se  garde  d'intervenir  dans  le  scandale  Fillon   a modifié  la  photo de sa  page  Twitter  où  il, apparaît  derrière  Francois  (  pas  le  pape ) ,  le  vent  n'a  pas  encore  tourné,  il  sera  toujours  temps  de  tourner  sa  veste  du  bon  côté .


Ne cessons  jamais  d'offenser  les  imbéciles
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous 
A propos  une  petite  info  ici  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire