INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 14 octobre 2017

Tout rénover,tout réhausser, tout mansarder

Des  chantiers  qui n'en  finissent pas, des pavillons, comme  celui-ci,  avec  sa  façade  en  petits  cailloux  bétonnés  typique  de  l'architecture des  années 50, transformés en  deux cubes  mansardés.
Oui,  là il y en a  deux  à la  place  d'un seul  !


L'Esprit  village  vient finalement  à bout  de  tout, on densifie  à outrance  et  on comprend enfin pourquoi le  patrimoine  du Village  n'est  plus  qu'une  peau de  chagrin : une  colonne, deux  églises  et  une  maison de  maître .
 Le fameux Esprit  Village que  défend  tant  le  maire  du Village   aura  transformé  la  commune  en  une  véritable  caserne mansart R +4.

       Le  maire  du Village  est reparti en campagne, il est   maintenant  aux  côtés de  Laurent  Wauquiez qu'il suit  à la trace. Après  s'être  présenté  comme  le  médecin personnel  du petit  Nicolas,  avoir  soutenu l'insoutenable  Fillon et  appelé  à voter  Macron , il a  un nouveau mentor.
Il dévoile  ainsi son vrai visage  de  partisan d'une  droite forte,conservatrice,  lui qui  vouait  une  admiration sans  bornes  au  nostalgique  de  l'occupation Kléber  Haedens , ne voyait  aucune  objection à ce  que son premier  adjoint  s'affiche  avec  La  Manif  pour  tous et  lorgnait  aussi un peu vers  Sens  Commun.
             Le  seul  hic  et  cela  peut  rassurer ceux qui n'apprécient  pas Laurent  Wauquiez,  c'est que le  maire  du  Village  est un chat  noir,  il porte  la  scoumoune:   tous  ceux  qu'il supporte finissent  mal.
 Soutenu ardemment  par Philippe  Juvin, lors de  sa  campagne pour  les  législatives, Jean  Spiri en a  fait  les  frais  et s'est  pris  une  tôle  qu'il n'aurait  jamais  pu imaginer.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous

4 commentaires:

  1. Salut, c'est ma maison, elle sera vraiment très belle ; un peu d'architecture contemporaine ne peut faire que du bien à cette ville résolument tournée vers l'avenir et non le passé périmé que vous prônez

    RépondreSupprimer
  2. Si vous le dites...
    De l'architecture contemporaine??? Où çà?
    Rien de bien original, deux cubes mansardés sur un terrain encore plus densifié.Cela sent la division parcellaire chère aux promoteurs.

    RépondreSupprimer
  3. Attendez la fin de la construction avant de nous offrir votre critique, vous jugerez alors en connaissance de cause

    RépondreSupprimer