INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mardi 6 février 2018

Début médéric

Cette  façade  archi-sécurisée ne  fera  peut-être  pas  partie  du  projet  final (comment arrimer  cet façade  et  les  anciens  bâtiment  de l'usine  Chimicolor au nouveau  bâtiment ?) Le  projet   Spirit (  le permis de  construire  de  Carré d'arch avait  été  transféré à Spirit) va-t-il évoluer ?
On avait  connu çà dans  la  même  rue:  une  démolition partielle  qui se  solda en démolition totale.


Les croquis de Spirit(carré d'arch) ne  seraient-ils  des divagations  d'architectes ?
A côté,  on trouve  quelques  rénovations de constructions  existantes avec  toujours  cette  obsession Mansart héritée de l'otorhinolaryngologiste (Max Catrin) et   poursuivie  par  l'anesthésiste .
Les  images  parlent  d'elles  mêmes.

Avant
Après:

 L'arrière avec son toit  "mansart "
 Du toit  à  pente  simple  au toit "mansart"
En attendant  le  maire  du  Village,  parrain de Laurent Wauquiez, fait comme  à son habitude   la  tournée  des  popotes ( des  radios )  où  il commente  l'épidémie  de  grippe;  privé de bureau  politique aux   Républicains , il espère peut-être  une  place  de ministre  dans  le  shadow cabinet de Wauquiez  qui tarde pourtant à  venir .
Si  ses  activités  multiples  lui permettent encore de  marcher  dans  les  rues  du Village, il verra  qu'il n'y a pas  qu'à Paris comme il le dénonce sur son compte Twitter qu'il y a  des rats.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire