INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 7 février 2014

Le clin d'oeil du vendredi :six ans au Village

La  médiathèque : un satisfecit  pour la municipalité, un succès chez  les garennois, mais  aussi une  famille  livrée  à la  vindicte  publique  par la mairie .
Nous avons retrouvé  cette  pépite qui était dans le  dossier  de  présentation de  la  médiathèque :

Vous avez bien lu :" la médiathèque masque  les  immeubles  collectifs  en briques qui détonnent  dans  le  tissus  pavillonnaire et se  glisse  à côté d'eux ....Il s'agit des  fameux "immeubles rouges "
Encore  des  électeurs de perdus  pour la majorité  municipale,comme ces  garennois  qui  ont  eu le plaisir  d'avoir  des  toilettes publiques sous  leur balcon.
Inutile  de  revenir sur les péripéties de la  construction de  cette  médiathèque qui devait  au départ  être  située  à l'emplacement  de  la  pâtisserie  Bernardé, et qui à cause  d' une  servitude oubliée par  nos  experts chargés des  Grands  Travaux a atterri  en face .
  La  médiathèque  est  un succès   auprès  des  jeunes avec ses  salles de  travail  souvent trop fréquentées par  des habitants des communes voisines,  à un tel  point qu'on nous  promet que  l'ancienne  demeure  du Baron de l'Aigle  sera transformée  afin d'accueillir d'autres  salles  de travail,  mais  nous  craignons qu'après les élections,   les réalités  financières  lui réservent  le  même  sort  que le  cinéma  Le Voltaire en 2002.

Nous  retiendrons  aussi les  recours  exercés  contre  la  légalité  du permis de  construire  de  la médiathèque et ce  texte  peu  glorieux dans  le  journal  municipal ( voir  l'article  du Buzz)qui visait  des riverains  récalcitrants qui  avaient  aussi  exercé  un recours  parce  qu'inquiets  devant   l ' imposante  construction prévue à côté de  chez  eux .
Dormez  bien et  bonjour chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire