INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 10 juillet 2015

C'est l'été, préparons le Juvin(e)xit de 2020

En 2020, le maire du Village briguera sans doute un quatrième mandat. Lui qui se targuait d'anticonformisme lorsqu'il proposait, en 2008 de donner le nom d'un écrivain pochetron d’extrême droite, Kléber Haedens à l'actuel collège des Champs Philippe, brille par le conformisme le plus pathétique quant à sa carrière politique. Il fait partie de ceux qui pensent que la politique est un métier plutôt qu'un sacerdoce, cumulard patenté il le revendique sans retenue :

Il est de ceux qui croient qu' écrire même  des énormités sur  Twitter  est  un exercice obligé, quitte à twitter le lendemain  le contraire de ce que l'on a déjà twitté.

Le  8 juillet , il a commis pas  moins  de  30 tweets pendant  qu' A. Tsipras   était  au  parlement  européen .

 Philippe  Juvin  serait-il  rémunéré   par  les  citoyens  européens  pour Twitter ???

 Lorsqu'il  nous  vante  l'installation  de  nouvelles entreprises  sur  le  territoire  du  Village, il  omet  de nous  dire que  ces  entreprises  sont  installées sur  les  terrains  cédés sous  l'ère  Sarkozy   à  l'EPADESA , comme  celles  qui occuperont  (peut-être)  le monstre  Foster .
En  2020 ,  nous  pourrons  faire  le  bilan  de 20 ans  de gestion   Juvin  après  25 ans  de gestion Catrin. Un  village  vidé de  ces  petites  entreprises,  un  Village  où parait-il, il  fait  bon vivre  mais  où  les  impôts  locaux  deviennent  de plus  en  plus  lourds. Il est  facile  d'invoquer  le  désengagement  de  l'état ,  mais  ce  n'est  pas  l’État qui  a  eu  l'idée  de  ce  parking  sous  la  place  de  la  Liberté   pour  lequel les  garennois paient chaque année des sommes colossales  à SPIE AUTOCITE.

Spie finance le parking en partie mais la ville participera  à hauteur de  4 294 500  €
Il est prévu que Spie restitue  à la ville 50%  des excédents ( il faudrait savoir  quoi correspondent ces excédents) cela devrait rapporter jusqu’en  2028,  150 000€ par  an. 
Le remboursement de la participation de la ville s’effectuera de  2010 à  2040 suivant l’échéancier suivant:
170 000€ en 2010
210 000 € en 2011
254 000 € en 2012
254 000 € en 2013
394 000 € en 2014
394 000 € en 2015
424 000 € de  2016 à 2040

En bref

  • Spie Autocité assure la construction du parking en délégation de service public mais demande cependant à la commune de s'engager financièrement à hauteur de 50 %; ce n'est plus dès lors une délégation de service public
  • La commune concède à la société en plus  de la gestion du parking  celle de 600 places en surface. Il y aura donc des parcmètres dans les rues avoisinant la médiathèque jusqu'à présent en stationnement libre.
  • Nous participerons donc aux bénéfices de Spie  Autocité par nos Impôts, mais aussi par les redevances de stationnement, et nous serons pénalisés par les contraventions qui nous seront infligées 


 Qui  se  souvient  de  l'imprimerie  Naudin rue  Jean  Bonal  ? 
Voici ce qu'il en reste




Le  Retour  du Passé  prend ses  quartiers  d'été jusqu'à  fin  août. Nous  vous  proposons de  relire pendant  ce  mois , les promesses  électorales des  deux  candidats ennemis de  2001 (le  dauphin et  son  père  spirituel)   .
Des  noms  sur  la  liste du  Docteur Catrin  sont   aujourd'hui des  soutiens  affichés  du  Maire  du Village .
 Tout  cela  ne  fait  que  confirmer  ce que  disait  Hemingway :
 Chacun de mes contacts avec la politique m'a donné l'impression d'avoir bu dans un crachoir.






 Dormez  bien, bonjour  chez  vous et à bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire