INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 29 août 2015

Bonne rentrée

Souvenir de  vacances  :  la place de Belgique avant Foster:






Depuis le 13 juillet tout citoyen peut aller consulter en préfecture, la déclaration de patrimoine des élus locaux .Les comptes en banques, les prêts contractés, la valeur des biens immobiliers, les actions, les éventuelles œuvres d’art ou bijoux de plus de 10.000 euros détenus par les élus, sont détaillés dans les documents fournis .Il n'y a  pas  de  mentions nominatives.



Le  maire du Village cumulant des mandats locaux et européens,  un  poste  de  chef des  urgences  à  l’hôpital  Georges Pompidou,  un  poste  de  professeur des  universités, un poste  de  vice-président  du SYELOM et  du Syndicat des  eaux de  la  Presqu'ile et enfin  un siège au  SIGEIF, et  donnant  parfois  des  conférences  rémunérées (Speakers Academy),  on trouve sur le site de la  HATVP sa déclaration de patrimoine qui elle, est publique; il faut y  ajouter  ses revenus en  tant que  député européen.
On y apprend  que le  maire  du  Village a  aussi  intégré   bénévolement  la  conseil d'administration de  la  Fondation GSK (GlaxoSmithKline). , la fondation du laboratoire pharmaceutique  GSK est  impliquée  dans  un  projet avec le  Secours  Populaire   visant à faciliter l’accès aux soins et à la santé des familles défavorisées. Sans  doute  le  laboratoire  désire  faire  oublier  les  affaires  où il fut  mis  en cause (ici et ici )


Nous  avons  comparé cette  déclaration avec  les  estimations  que  l'on trouve  sur  le  web ( le site capital.fr) où ne  sont  pas  prises  en  compte  ses  rémunérations* en tant que  praticien hospitalier    et  professeur des  universités et  le  différentiel est  important . C'est  à  n'y rien  comprendre .Où est  l'erreur ?

* ces  chiffres  sont  donnés  à titre  indicatifs  car  la  situation indiciaire du maire  du  Village  nous  est  inconnue.
 Rémunération d'un  praticien  hospitalier 
Rémunération d'un  professeur des  universités
Rémunération d'un  professeur des  universités-praticien  hospitalier 

Impossible  de  connaître  les  revenus  réels  du  maire du Village . Nous  avons donc  décidé d' accéder à  sa  déclaration de  patrimoine complète   à  la  préfecture des Hauts-de-Seine et  avons  diligenté  un de  nos  collaborateurs.
 Rappelons  que  le  texte  de  loi stipule que « le fait de publier ou de divulguer, de quelque manière que ce soit, tout ou partie des déclarations de situation patrimoniale ou des observations relatives à ces déclarations est puni de 45.000 euros d’amende ».

Voici  son  récit :
Je  téléphone  en  préfecture  pour  prendre  rendez  vous , et  je  demande  le  bureau des  élections  et surprise, mon  appel est transféré directement au  cabinet du préfet. On me propose  un rendez-vous  dès le lendemain .
Je  me  présente  donc avec   une pièce d'identité et ma carte d'électeur , un fonctionnaire vient me chercher à l'accueil de la préfecture. Je dois  signer une décharge pour attester que j'ai pris connaissance des risques encourus en cas de publication des informations . On me   rappelle qu’il est interdit de prendre  des  notes ou de  faire  des  photos .  La  consultation doit  aussi se  faire  en  silence.Il ne  me  reste  que  ma  mémoire ....
 Je me  retrouve dans  un  petit  bureau au 7e étage où je  consulte la déclaration du maire  du Village  sous  haute  surveillance. Les  numéros  de  comptes et  adresses  sont  soigneusement  masqués .
 Dix  minutes plus  tard  , je  suis  dehors.
Sans note, je  ne  pourrai jamais   saisir la Haute Autorité pour  la  Transparence  de  la  Vie  Publique en cas de « doute » sur la pertinence et la fiabilité des déclarations du maire  du  Village.


 La transparence a donc  ses limites, d'autant  que  l'excellente  Najat  Vallaud-Belkacem  lorsqu'elle  était porte-parole du gouvernement avait  déclaré : 
"Il va y avoir un registre des personnes qui seront venues consulter les déclarations de patrimoine". 

Donc  les  citoyens  voulant s'informer  sur  les  revenus  réels  de  leurs  élus  sont   réduits au silence, mais ils pourront  toujours révéler  ces  informations sur  un site  exotique  échappant   à la  législation française, sans  aucun risque, ce  que certains vont  s'empresser  de  faire .
 Le  seul  moyen  de  lever  toute  ambigüité  serait pour  nos  élus de rendre vraiment   publique  leur déclaration de  patrimoine .

Le  maire  du  Village qui  utilise de plus en plus  le  bulletin municipal  comme  tribune  politique personnelle et vitrine des  ses  idées, pourrait  en  guise  d'éditorial  fournir  aux  garennois  sa  déclaration de  patrimoine complète,  une  première qui lui assurerait un  buzz tant  recherché depuis tant d'années.

Dormez  bien et  bonjour  chez  vous





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire