INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

lundi 14 septembre 2015

Les héros, les héros oubliés, les héros déchus du Village et les autres (1)

Photo récupérée  sur ce  site
                                          
          Sur le Rond  Point  du  Souvenir Français, se  trouve, côté  nord  le  buste  du Maréchal  Leclerc  de  Hauteclocque. La  statue  fut érigée  en 1958)   puis  le  socle en granit   fût  remplacé ou  recouvert  de  marbre  ,  la  municipalité conserva le  buste,  la  plaque  et  rajouta un  rameau  d'olivier.
Jusqu'en 1991, le rond point   s'appelait  Place  Jean Baillet,  du nom d'un  résistant  dont  le  seul défaut  au  regard   du   maire  de l'époque, le défunt  Max  Catrin ( Max  avait  toujours  vu  en  l'actuel  maire  du  Village  son  dauphin  avant  que  leur  brouille  ne fût  consommée  en 2001) était  d'être un  militant communiste.
On rebaptisa la  place en  1991  malgré beaucoup de   protestations,  ( voir  l'article  du  Parisien ) et  pour  donner  le  change,  on érigea  côté sud   un  autre  monument en hommage  au  général de  Gaulle  et  aux victimes de  la  barbarie  nazie  .
Le  27  de  chaque   mois  d'août  des  garennois  continuent  de célébrer  la  mémoire  de ce résistant.
Lorsque  la  municipalité  se  justifiait  en déclarant:  "D'ailleurs, les anciens combattants sont très satisfaits du nom actuel. Ce sont même eux qui l'avaient demandé".,on peut   sourire  quand on sait    comment est  composé  le  comité du  Souvenir  Français  de  la Garenne  Colombes. 

Gageons  que  si  le  général Leclerc avait  été  communiste son  buste  aurait  été rapidement  déporté par  la  bande  à Max , sur  la  place  qui  porte  son  nom l'ancienne place  de  la  Fontaine .









Parmi les   héros  d'un  jour , qui  se  souvient  de  Louis  Serge  Réal del  Sarte , notre  couteau  suisse ?  "ce consultant surdoué devenu l'un des réseauteurs les plus célèbres d'Europe "nous  disait-on
avait été nommé par  la  municipalité  Président du club Synergie Entreprises, un club ayant pour objectifs de rassembler et fédérer les chefs d'entreprises de la Garenne-Colombes.



Hélas  il se  fît  "phisher"



"On m'a demandé mes codes, je ne savais pas, je les ai donnés ..."   
En savoir plus 

Dormez bien et  bonjour  chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire