INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 20 novembre 2015

Le bon client, la revanche médiatique et le retour de manivelle


ce post  était prévu pour  le  14 novembre et ne fut pas publié ,on devine  pourquoi.


Hier, sur  le  journal  de  France  2 ,  le  Village ou  plutôt  la  politique  de  sécurité  de  la  commune étaient  à  l'honneur. Nous  avons  même  eu  le  droit  à une  courte  interview du  maire  du Village au  look  peroxydé et  nous  avons  enfin  compris que  si  les  employés  municipaux  ne  sortaient plus  les  poubelles  des  immeubles  sur  le  trottoir  avant  le  passage  de  la  benne  à  ordures, c'était  pour  financer  la  police  municipale et  son imposant arsenal. Un reportage  qui  risque  fortement  de  déplaire  au  maire  du Village  car  l'image  qui est  donnée  de  la  municipalité  n'est guère  flatteuse,  celle-ci  semblerait  s'obstiner  dans  une politique  sécuritaire  coûteuse alors  que  les  dotations  de  l'Etat se  réduisent.  Enfin  le  pire  est  à  venir , car  le  maire  du Village  convaincu  par la  vidéo-surveillance va  installer  encore  de  nombreuses  caméras.
 Le  maire du Village, en quête  buzz  médiatique,  se  serait-il  fait  prendre  à son  propre  piège ?
 l'image  qu'il renvoie n'est  sûrement  pas  celle qu'il espérait  ....

à


 Jamais  on  ne  l'avait  autant  vu, ni  entendu. Jamais  la  presse  n'en avait autant  parlé (l'immense émotion du  professeur  Juvin etc...) , beaucoup  d'interventions télévisées très  relayées dans  la  presse (dès le samedi   matin sur  BFM, I-télé, LCI,  le  soir sur Public  sénat ) et lundi  une 'interview  sur  France  Bleue
Comme  le  dit  un  blogger  c'est  un  peu  la  revanche  médiatique  du  maire  du  Village .
 Mais  attention, plus  on  passe  à  la  télé, plus  la  parole  se  libère,  on  est  alors   à la  merci d'un  faux  pas  et le  ballon médiatique  se  dégonfle.

Le  faux  pas  c'était peut-être jeudi sur  I télé ,  quand  le  maire  du Village  s'est  hélas  souvenu  qu'il était  aussi  politicien  et le  Planchet  de  Nicolas  Sarkozy , a  abandonné son stéthoscope  pour  sa  casquette "Les  Républicains" , (voir  l'article  de Marianne)et  a  enfoncé  le  clou  à  propos des  déclarations  de Manuel Valls  sur  la  possibilité  d'utilisation d'armes  chimiques.
 Mais   il n'affichait pas  la  couleur (politique),  oubliait  de  dire  qu'il était  un  élu  PPE  et  faisait  semblant   d'intervenir  comme  un praticien.
Dès  lors  sur  Twitter, c'est  le  déchainement  socialiste sur  #juvin .(le hashtag que nous avions créé )


Attention après  le  buzz,  il  peut  y avoir ......le  retour  de  buzz

Dormez bien et  bonjour  chez  vous 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire