INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 17 juin 2016

Relooking extrême: le laideron



C'est  la  plus  étrange  opération immobilière  du Village,  le  laideron métamorphosé. Cet  immeuble des  années  soixante était  caché de  la  vue  des  passants  par  les érables. Peu de  garennois le  connaissaient, hormis,  peut-être ceux  qui y vivaient  ou ceux qui passaient  devant  en  allant  à  la  piscine .
Ce  cube a  été  complétement revisité:  le  toit  terrasse a  été  transformé en combles habitables. On  imagine  déjà les  agents  immobiliers  vantant  les  appartements sous  combles, leur  mètres  carrés  au  sol et  leurs  mètres carrés loi Carrez..
 Le  résultat est  original mais  très  sixties, on  y retrouve le  style des  appartements qui   fleurirent  sur la  côte  normande dans  les  années  70.






Il paraît  que  nous  sommes  mal informés  sur  les  projets  du  maire  du  Village.
Voici  donc  le  plan  B :
Après  le premier  tour  des  élections  de  2017, si  un duel  Le  Pen  Juppé  ou Le  Pen Hollande se  profilait  au deuxième  tour, avec  une  victoire  possible des Républicains, le  maire  du  Village pourrait  adopter  une  autre  stratégie.   La  nouvelle majorité, pour  donner  des  gages  de  confiance aux électeurs, promettrait   le non    cumul des  mandats,  à l'exception de celui de  député-maire. Le  maire  du  Village ne  pourrait  plus  être à Strasbourg et  au Village.
Son  obsession étant  toujours de  devenir  ministre  de  la  santé , il abandonnerait  son mandat européen, resterait maire  du Village  et se présenterait  aux  législatives pour  prendre la  place  du poussiéreux  Kossowski ,actuel député de la  troisième  circonscription , touché depuis  longtemps par  la  limite  d'âge.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous. 

2 commentaires: