INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mardi 28 juin 2016

Rue Faidherbe - Avenue de l'Europe




Ce café et  l'immeuble qui l'abrite sont  les seuls survivants de ce  quartier complétement  transformé, en face  se trouve  l'immeuble Aviva.  Bois  Colombes  n'échappe pas  à  la  folie  immobilière et tous  les  pavillons qui se trouvaient plus  loin  avant  le  passage  à  niveau ont  été  rasés ( Zac  oblige).
Au Village,   les  immeubles  se construisent rapidement et les   pavillons se  transforment aussi  à grande  vitesse,  il aura cependant  fallu presque  dix  ans  pour que  le  maire  du  Village  rende  hommage dans  le  bulletin municipal  à Bernard Dargols, l'ancien combattant  le  plus  célèbre  du  Village.

Bernard Dargols  avait fait  partie de  ceux qui s'étaient  opposés  en  2008 au choix  du Maire  du Village  de  donner   au  nouveau collège  le  nom de l'écrivain  pochetron d'extrême  droite  Kléber  Haedens,  un bon  motif  pour  un si  long  purgatoire.


Entre temps  beaucoup avaient  joué  les  playmate du  bulletin  municipal, comme cette  ex  attachée  parlementaire du maire  du  Village dont  nous  avions  parlé.
Dormez  bien et  bonjour  chez  vous







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire