INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mercredi 24 août 2016

Cà c'est l'Esprit Village

Un  projet   à côté  du  groupe  d'immeubles du  35 rue  de  l'Aigle , les copropriétaires  avaient  déjà été privés d'une  partie  de  leur  vue  d'un côté  par l'école  Jean Jerphanion ( tout  le  monde  sait  que  Jean  Jerphanion est  le  héros de roman   favori du maire  du  Village, baptiser  les  écoles du nom de  ses  idoles,  un procédé   cher aux  anciennes  mairies  communistes,  où les  écoles  Maurice  Thorez  pullulent ).
Le  groupe  d'immeubles sera désormais  complétement  encerclé  par  l'école, la  maison de  retraite  et  le  nouveau projet
Là c'est  du  lourd : 1800m2  un projet  Nafilyan  et  Partners
A la  place  de  çà:
















 nous aurons   cà:

 Au Village, dès  qu'un espace  se  libère, on le  bétonne.

Si c'est  çà l'Esprit Village, il sera  temps en 2020 de  renvoyer  le  maire  du Village  et  son équipe  de  bras  cassés à  la  maison mère,  au terminus  des  prétentieux.
 A  moins  que  le  maire  du  Village  se  fasse  hari-kiri  car  il  voit  toujours le  petit  Nicolas  comme  l'homme providentiel,  mais  n'a toujours  pas  compris qu'à  part  ceux qui  écoutent  les salades  que  l' ex-président se  délecte  à  débiter dans   ses  conférences,  plus  personne  n'a  envie  de  le  revoir.
Dormez bien et bonjour chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire