INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 8 avril 2017

Putain, quinze jours !!!

La  place  de  la  gare  sera  complétement rénovée  les boutiques  aujourd'hui  désertées  qui  avaient  eu  leur  heure  de  gloire  pendant  les  années  soixante  sont  à  l'abandon depuis  longtemps  et  seront  remplacées  par un  mur  de  soutènement  avec des arcades  comme  de  l'autre  côté de  l'escalier  qui  menait  à  l'avenue  Conté.








Le  maire  du  Village a  annoncé  qu'il allait  poursuivre en  justice  les garennois  qui avaient exercé  des  recours contre  le  projet  de  parking et  leur  réclamer  trois  millions  d'€.
Le  maire  du  Village  avait  par  le  passé   attaqué  Courrier  International qui hébergeait   le  blog  Le  Pot  Rouge et  avait  été  débouté gaspillant  ainsi  l'argent  des  Garennois  en  frais  d'avocats:
Le Parisien 6  octobre  2009 

Le  Blog du  Pot  rouge  ne  fait  pas  rire  le  maire

C'est un peu l'histoire du pot de fer contre le pot de terre. D'un côté, la ville de La Garenne-Colombes qui a acheté, en 2006 pour 1,9 million d'euros, le Mastaba, maison-musée de l'artiste Jean-Pierre Raynaud, lieu caractérisé par un immense pot rouge. De l'autre, un collectif de citoyens qui a créé en février dernier un blog humoristique, présentant des photos montages avec un pot de fleur acheté 3,99 € chez Castorama. « Le pot rouge devait devenir l'identité visuelle de la ville, mais comme l'ouverture du Mastaba a été sans cesse repoussée, nous avons décidé de créer ce blog, explique l'un des membres de ce petit groupe, qui se revendique apolitique. Pour nous, ce pot symbolise le décalage entre le côté ultramédiatique de la municipalité et la réalité du quotidien. »
Un espace de libre expression un brin poil à gratter qui n'a semble-t-il pas plu à la ville. Dès le mois de mai, elle demandait à l'hébergeur, en l'occurrence « Courrier international », de fermer le blog et de livrer l'identité de son auteur. Le 27 juillet, l'accès au blog était supprimé. Quant à l'identité des blogueurs, seule une décision de justice peut obliger l'hébergeur à livrer l'adresse de l'ordinateur. Le tribunal de grande instance de Paris rendra sa réponse à ce sujet le 16 octobre.

« Tout cela fait perdre du temps à la justice »

« Tout cela coûte de l'argent à la ville et fait perdre du temps à la justice », estime un membre de ce petit groupe qui a osé mettre en ligne une photo du maire avec un pot rouge sur la tête. Pour Me Christophe Bigot, l'avocat de « Courrier international », assigné à comparaître le 17 septembre dernier, la procédure lancée par la ville est contestable. « La ville utilise des arguments de droits d'auteur pour faire une action en justice contre des citoyens. Le but étant probablement de les asphyxier sous les frais de justice », estime celui qui est venu plaider avec le fameux pot à 3,99 € pour prouver qu'il ne s'agit pas là d'une utilisation abusive des oeuvres de Raynaud.
L'artiste n'a d'ailleurs pas porté plainte. « J'ai bien compris que tout cela ne me concernait pas », explique-t-il. « C'est une histoire entre la ville et les créateurs de ce site, dont je préfère ne pas me mêler. » La municipalité reproche également au blog d'avoir utilisé un nom de domaine protégé : Mastaba.fr. « Le blog était référencé sous Mastaba.tk. C'est uniquement cette appellation qui nous pose problème, pas son contenu », explique-t-on au cabinet du maire. Aujourd'hui référencé sous un autre nom* très proche, le blog du pot rouge entend bien continuer à jouer les contre-pouvoirs avec humour.

Le maire  du Village  jadis  sarkozyiste  convaincu  est  maintenant  Filloniste  à fond.  Peu  rancunier, il soutient  même  le  jeune  Spiri  qui  lui a  piqué  la  place  de  candidat  aux  législatives qu'il  briguait . Il espère vraiment ce  poste   de  ministre  de  la  santé,   mais  il a  encore  choisi le  mauvais  cheval.
Ceux  qui  se  demandent    pourquoi le  maire  du Village  s'est  brusquement  retrouvé  député  européen , auront  peut-être  en  réponse grâce  à  l'interview  de  Jean Quatremer  dans  le  Journal de  France  2



Voulait -on  l'exfiltrer  en  2008?...  sûrement  à  cause  du  chaos  qu'il  avait  créé  au  Conseil Général  en  voulant  donner  le  nom de  Kléber  Haedens  au collège des  Champs  Philippe.
Dormez  bien et  bonjour chez  vous  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire