INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 11 mai 2018

Mansart à tout prix. Mai 68 au Village

L'épidémie  continue,  pire  que  la  varicelle, voici  un  nouveau bouton avant  et  après:


       Comme  l'objectif  est  d'obtenir  de la  hauteur  sous  plafond  sur  le  deuxième  niveau et  que  la  construction d'origine  ne  prévoyait  pas  cette  option,  on  arrive  à des proportions de construction  à l'esthétisme  douteux.
      Nous  ne  pouvions  pas  passer à  côté  des  commémorations  du  cinquantenaire  de  mai  68.
En France,  nous  sommes  très  friands de célébrations et parfois  on assiste  à une  véritable  relecture  de  l'histoire: les  quatre  dernières  communes  communistes  des Hauts  de Seine  ont  célébré  le  cinquantenaire  de  mai   68  comme  il se  doit  à  grand coup de  rencontres citoyennes et expositions.
       A Nanterre, Gennevilliers , Malakoff  et  Bagneux  même  combat.
 Les  étudiants  se sont  même fendus pour  imiter  leurs  aînés  de  quelques  occupations d'universités (les  syndicats  étudiants   pensaient  raviver  la  flamme de la  révolte).
Qui se  souvient  que  le  Parti communiste et  la  CGT  à  cette  époque  voyaient  d'un  très  mauvais  œil  la  révolte  étudiante ? Lors  des accords  de  Grenelle, c'est   André  Bergeron secrétaire  général  de  Force  Ouvrière( qui  n'était  pas  à  l'époque  une  cellule  trotskyste mais  un syndicat  très  modéré  ) qui  remporte le  jackpot avec un  SMIC(SMIG)  à  3 Francs  (0,40 € de  l'heure)
  Au  Village,  il  y eu même une  manif  comme  le  montrent  les  clichés  ci-dessous:

Avenue  du Général de  Gaulle
Pénurie  d'essence  Avenue  de  la République 
Ces  photos  proviennent  de ce  site 
Il faudra attendre  40 ans  pour  qu'il y ait  une  nouvelle  manif au Village 

Le  maire  du  Village  ne  pourra  pas  nous  raconter  son  mai 68 comme l'avait  fait  François Fillon ( une  histoire  sûrement un  peu  rêvée) , car  il  n'avait  que  4 ans à  l'époque .


Dormez  bien et  bonjour chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire