INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

mercredi 26 novembre 2014

Du rififi au Village



Cette  photo ancienne  de  la  résidence  Denis  Papin, va  nous  permettre un  petit  retour  sur  l'histoire de  ces  deux  groupes  d'immeubles situés  de  part  et  d'autre  de  la  rue  Noël Pons  dans  le  quartier  des  Vallées . La résidence  Denis Papin est  constituée  de  logements sociaux  construits vers  la  fin  des  des   années  50  dont  la  particularité  était  un  chauffage  collectif  au gaz comme  le  montre  la  grande  cheminée  de  l'immeuble  du centre  de  la résidence  . Elle est  gérée  aujourd'hui  par ICF La  Sablière.  La  cité  avait  été  sécurisée  par  la  pose  de  clôtures,  mais,  y a  cinq  ans  les  habitants excédés par  diverses  incivilités , dégradations, et  tapages nocturnes avaient  interpelé  la  municipalité  et  la  Police  Nationale à ce  sujet et 200 habitants  avaient  signés  une  pétition en 2009 :
Question orale déposée par Monsieur Philippe Billard au nom de la liste « l’énergie neuve pour La Garenne ». Madame le Premier Maire - adjoint, mes chers collègues, un courrier a été adressé à M. le Maire en date du 26 mai, avec copie d’une pétition et copie remise à la police nationale et à la Direction de La Sablière concernant des réunions de très jeunes gens devant le n° 5, allée Denis - Papin, tous les jours et toutes les nuits. Un certain nombre d’actes d’incivilité ont été retenus, tels que prise d’alcool, drogue, traces d’excréments, graffitis, dépôts de détritus, ainsi que dégradation des accès aux compteurs à gaz et d’électricité. À cela, s’ajoutent des voies de fait sur des véhicules stationnés sur les parkings de surface. Les habitants de cette résidence ont peur et souhaitent revenir à la sérénité qui avait été retrouvée après les travaux de sécurisation mis en œuvre par La Sablière. Je vous remercie de nous indiquer la réponse que vous avez donnée aux... enfin, que M. le Maire a donnée aux habitants de la résidence Denis Papin afin de remédier aux faits ci - dessus décrits 

Réponse à la question orale déposée par Monsieur Philippe Billard au nom de la liste « l’énergie neuve pour La Garenne ». Monsieur Billard, M. le Maire a envoyé un courrier à Mme G.... Directeur de l’agence La Sablière des Hauts - de - Seine, le 24 juin dernier et il me demande de vous en faire une lecture : « Madame le Directeur, Mon attention vient d’être appelée par Mme H.... B......, Présidente du Relais de La Sablière, concernant des dysfonctionnements constatés au sein de sa résidence sise 12, rue du Moulin - Bailly. Elle me fait part d’une pétition signée par 200 personnes. Cette pétition fait état de dégradations dans les sous - sols, d’insalubrité, de portillons d’entrée cassés, de caméras et interphones abîmés. Il s’agit également de problèmes de bruit, de courses de scooters, de bagarres, excréments, drogue, alcool, graffitis et détritus de nourriture. J’ai naturellement alerté la police nationale. Je vous serais donc très reconnaissant de bien vouloir étudier, avec une particulière bienveillante attention, les dysfonctionnements dont me fait part Mme B......, qui durent depuis quelque temps, et de me tenir informé des suites qui pourront être réservées à ces demandes. Je vous demande également de bien vouloir faire procéder au nettoyage des parties en sous - sol dégradées et signalées par la pétition qui vous a été transmise. Dans cette attente, je vous prie de recevoir, Madame le Directeur, l ’assurance de mes respectueux hommages. » M. le Maire est déjà intervenu plusieurs fois en ce sens. Concernant la sécurité, il est en contact régulier avec la police nationale sur ce dossier.






.De  l'autre  côté  de la  rue  Noël Pons,  on trouve  la  résidence  des  Cerisiers qui a  eu  le  privilège  d'héberger  le  directeur  général des services de  Max Catrin, dont  la  carrière  s'acheva par un épisode judiciaire .

Nous avons  toujours été étonnés  que  le  maire  du  Village,  conseiller  municipal depuis  1983 , n'ait  jamais entendu  parler de  ces  malversations , mais  s'en  soit habilement  servi  pour  accélérer  l'éviction de  son prédécesseur et  prendre sa  place .
Au Village , le  directeur  général  des  services  a  toujours   été choyé comme  celui  qui  partit pour  un temps,  pour  Cavaillon  accusé de  harcèlement  moral  par  des  collaboratrices puis   officia   au Vésinet   avant  d' être  remercié au  bout  de  deux  ans . 

Un vésigondin qui devient vigilant 21 novembre 2012 01:35( source)
Jean Gabriel L.............. a été récemment et successivement Directeur Général des Services des Villes de Bois-Colombes  ( sûrement  La  garenne  Colombes ndlr )puis de Cavaillon.
Une rapide recherche sur Google montre qu'il a un style "décomplexé"(très apprécié  alors au Village) qui a laissé quelques traces là où il est passé.
Espérons que pour le loger la Ville ne devra pas acquérir un logement de 200 m² et qu'il ne sera pas mis en cause par des administrés qui se sentiraient menacés d'expropriation...

Dormez  bien et  bonjour  chez  vous 

2 commentaires:

  1. En parlant d'hlm est ce qu'il y aura une construction d'hlm au chap phillipe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a pas été prévu de HLM aux Champs Philippe en tant que construction dédiée à l'habitat social. Mais certains immeubles combinent habitat social et accession à la propriété. Pour les distinguer il suffit de regarder la qualité des fenêtres qui ont été posées. Enfin la ville de La Garenne ne respectant pas la loi SRU, elle doit s'acquitter chaque année de l'amende prévue par la loi .

      Supprimer