INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

samedi 3 janvier 2015

Comme Yann Arthus ...




Pour  cette  nouvelle  année, trois  vues  aériennes  de  la commune qui  permettent  de  constater la  densification  à  outrance  perpétrée par nos  élus castors  depuis  20 ans.
La  première pointe  vers  l'est  , on distingue   le  Rond  point  du Souvenir  Français  (Place  Jean  Baillet ).
et au  fond  le Rond  point  de  l'Europe  ( Embranchement  de  colombes ) La  deuxième pointe le  sud  est  on y  voit  en haut  à gauche  le  lycée  Albert Camus  et  les  anciennes  usines  Hispano Suiza.
Enfin,  la  vue  de  la  place  de  la Liberté nous  dévoile  les  ravages  d'une  densification  de l'espace . Le  premier  cliché a  été pris  avant  la construction des  faux vrais  HLM de  la  rue  Voltaire dans  lesquels  beaucoup  de  membres  du  conseil municipal  de l'époque  mais  aussi  d'aujourd'hui  ont  eu  la  chance  d'obtenir  un appartement  qu'ils  revendirent  peu après  à bon prix.

Dormez bien et  bonjour  chez vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire