INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

dimanche 1 mars 2015

Ils sont devenus fous...


l'Esprit  Village  serait  il devenu synonyme de  folie  immobilière?
 "Ils  sont  devenus  fous" c'est  pourtant l'antienne  qu'aime tant   à répéter  le  maire  du  Village dans  diverses  circonstances:
 à propos  de  ceux  qui  lui avaient  reproché  une  atteinte  à  la  laïcité  (il faut  dire  qu'une  crèche  devant une  église  çà n'a  rien de  choquant même  s'il s'agit  de  l'espace  public),
 mais  aussi  à  propos de  la  gauche qui  n'avait  pas  voté  le RSA " Au secours  Jaurés  ,ils  sont  devenus  fous".
            Le  maire du Village, comme  Blanche  Neige  qui  voyait  des  nains  partout, lui voit  des  fous  partout, mais après  avoir  été  "fou du  roi"  en  2008, il se complait dans  une  véritable  folie  immobilière dont  on peut enfin  admirer  le  résultat  Place  de  Belgique ( Combien  de  garennois  se  disent  en  passant  devant  l'immeuble  Foster: "Mais qu'est-ce que  c'est  moche !".)

Dans  le  bulletin municipal  on apprend que  dans  le  plus  pur  "Esprit  village ", un  projet  immobilier   nouveau se  prépare  Rue  Jean  Bonal (en fait  il s'agit  d'un  projet  très  ancien  car  beaucoup d'appartements  du  petit immeuble avaient déjà été achetés):



Une  assez  grosse  emprise  et  une réalisation du Cabinet Bracke qui, avec l'agence  Duval Grugeau, l'agence  de  la  Mairuie et  le  cabinet  Pauwels  auront pendant près  de  trente  ans  laminé  le  tissus pavillonnaire et  les petites  industries de la  commune avec  la  bénédiction des maires  en  place ( MM Catrin et  Juvin) pour  construire leurs  fameux  immeubles  R + 4  aux  toits  "Mansart".

Toujours  dans  le  plus  pur  "Esprit village", on nous  annonce  que, les  terrains  libérés  par  la  destruction du  dernier immeuble  La  Sablière  à  côté du Théâtre, font  l'objet  de  discussions  quant  à  leur  destination future avec ...... les  promoteurs. On peut  craindre le  pire.
Et dans  le  même  "Esprit village", on nous  annonce  la  destruction  prochaine  de  pavillons, Rue  Bonnin (  n° 73 )




et  rue  des  Bleuets n° 24  et  25



C'est donc  toute cette  parcelle qui est  concernée:
Grâce  à l'"Esprit village"  de  nos élus ,   retrouver des  traces de  La Garenne  Colombes  autrefois  sera  bientôt  un véritable défi.
Dormez bien et  bonjour chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire