INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 28 mars 2014

Le clin d'oeil du vendredi: pour certains il faudra attendre six ans ...peut-être




Ils y avaient  tous un peu pensé, quand  on voit  la  fébrilité de la majorité municipale  juste avant le  scrutin, les  tweets  minables d'Etienne  Vermersh , le djeun UMP de la  liste  Juvin attaquant  personnellement  des co-listiers de  ses  adversaires.

Ils  s'attendaient  peut-être  des résultats  comme  ceux-là:.
 Philippe Juvin                     49 %
 Christophe  Conway          25 %
 Nordine  Ranji                   19 %
Adélaïde Naturel                   7 %  et  un deuxième  tour

Le  maire  s'était même empressé de signer  la  charte  de  la  "Manif  pour  tous"

Il n'y eut que  56.49 % de  votants, et l'absence  de liste   Front National  au Village  a permis  au maire  du Village  de  ne  pas  voir  son électorat se  diluer .
Mais  pourquoi n'y avait -il pas  de liste Front  National au Village?
Chacun peut  y trouver une  réponse, nous en  avions  déjà esquissé une

Regardons  cette victoire  d'un peu plus  près.
Si la  liste  de  M. Conway avec  une  campagne  agressive mais  trop axée  sur le  parking a pu inquiéter la  majorité, la  gauche  divisée,et  un choix de  candidat  peu adapté à la  configuration du Village  a  fini  d'ouvrir le  boulevard à une  liste  de  la  majorité  bien  vieillissante et  peu innovante  avec des  projets qui avaient  un  sacré goût de  réchauffé .
En 2008  Philippe  Juvin  avait été élu avec  6547  de   16720  inscrits  soit en pourcentage  net  de 39.1 % ( le  seul ratio  qui  jauge la  représentativité d'un élu et dont  bien sûr les hommes politiques ne veulent pas entendre  parler )
En  2014 avec 7314 sur  18142 inscrits  votants nous  ne sommes qu'à un  pourcentage  net  de 40.1 % pas  de  quoi pavoiser, quand  on sait  que  le  maire  du Village  est l'archétype  de l'homme  politique  ambitieux qui ne  cesse de  dénoncer  la  politique  politicienne alors  que  c'est son  pain quotidien quand  on lit  ses  multiples tweets et  communiqués  de  presse. La  droite a  bénéficié du passif  du gouvernement auprès des  électeurs,  au point  qu'on a  même  vu des candidats  UMP inquiétés  par la  justice  réélus brillamment.

Six  ans à venir   où les  garennois  devront  être  vigilants  quant  à l'attribution des  permis de  construire, l'immeuble  Foster  nous  a bien été  imposé sans  concertation (la verrue  noire  est là pour longtemps) et  le  pire est devant  si jamais  PSA  quitte  le  Village .
Si  les  derniers  recours  contre le  parking n'aboutissent  pas , et  que  nos  castors se  décident  à creuser,  les  surprises aussi,   seront  nombreuses.

Dimanche, on observera  les  résultats du Front National, les  électeurs  potentiels du Front National   à Saint  Gilles  devraient  se  demander  ce qu'un avocat mondain comme  Gilbert  Collard  a  à faire  d'une  petite  ville de 13 000 habitants . Et  Robert  Ménard lui se servira, à  Béziers  du FN pour  satisfaire ses ambitions personnelles.

Dormez bien et  bonjour  chez  vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire