INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

vendredi 21 mars 2014

Le clin d'oeil du vendredi: six ans au Village


           Dernière ligne  droite  avant  une  nouvelle période de   6 ans.
Le maire  du Village avait reproché à au  candidat  Christophe Conway de  mentir en disant  qu'il était  investi par l'UDI ,affirmant  que  lui seul l'était,. document  à l'appui .
Le Parisien de mercredi nous  appris qu'il n'en était  rien, puis  le  contraire le lendemain .
Qui ment ? Qui dit vrai.
Les  deux  mon général .Le  maire du Village  serait  investi par  l'UDI nationale, et  son opposant  Christophe  Conway par  l'UDI locale.
             A deux  jours  des  élections , les  garennois  ont  sûrement  déjà fait  leur  choix .La  question est évidemment  l'abstention, même s'il obtient  la majorité , un élu n'a de réelle légitimité  que  par  le  nombre d'électeurs qui se sont déplacés.
Si Philippe Juvin entame  un troisième  mandat  il suivra  les  traces  de son mentor garennois  Max Catrin.
Reste que  beaucoup de  garennois , hésitent  à réélire  un maire  peu présent, qui affirme tout régler du siège  arrière de  sa voiture, comme  Saint  Louis sous son chêne.

 
Quand le  maire du Village affirmait  :
«La rupture passe par de nouvelles têtes et surtout des députés européens qui se consacrent entièrement à leur mandat», nous aurions dû  comprendre que  le Village allait  passer au second  rang d'autant  que  ses dents étaient  plutôt acérées.
Reste le  bilan de ces six ans.
  • Une  salle des  fêtes et un quartier  entièrement rénové  et soi-disant  "à taille  humaine", il faut le  voir  pour  le  croire.
  • La disparition complète du tissus pavillonnaire  aux Champs Philippe.
  • La  cession du tiers  de la  Ville à l'EPADESA qui aura le  pouvoir de  décider  de ce  qui sera  construit sur ces terrains.La place de  Belgique  où se  trouve  l'immeuble Foster (à taille  humaine?) fait partie du territoire de l'EPADESA. Cet immeuble  ne  figurait  pas explicitement  au  programme de Philipppe Juvin en  2008, il a un peu  roulé  les garennois dans  la farine.Seul un séisme  pourrait  nous  débarrasser de cette horreur.
  • Une  Ville qui n'a pas  son quota de  logements  sociaux  et qui ne  pourra l'avoir  faute de terrains  pour  construire et qui continuera de  payer  l'amende en conséquence.
  • Une  médiathèque qui si elle est une  réussite de fréquentation a aussi été l'occasion pour la  municipalité de  jeter  des garennois  à la vindicte  publique.
  • Un maire  absent  qui délègue  trop, trop occupé par  ses  ambitions  européennes et ses  fonctions  multiples. Dès  2008, après  son élection, il était parti en Afghanistan pour  une  mission  de deux  mois comme réserviste . 
Les  dernières  cartouches  sont tirées, le maire  nous  promet  vidéo surveillance  et  police  montée et nous offre  un dernier clip sur  le  parking  du marché.

Là c'est trop.
 Qui interroge-t-il ? Les  commerçants du marché  qui viennent  défendre  le  parking
 Ces commerçants ne sont  présents que  deux matinées par  semaine et sont  là pour  faire des affaires; ils apprécieraient bien sûr   un afflux supplémentaire de clientèle , il y a même dans le lot un poissonnier,  mari d'une  des  co-listières du maire du Village (on croit rêver..).
 Et tout  le  monde  y va  de son petit couplet , "il faut  un parking, bla bla bla" mais  en fait  on ne se préoccupe pas  des riverains, qui vont  voir le  stationnement  en surface devenir  payant, de ce  parking qui sera  vide  la  semaine  et des garennois qui vont  financer  avec leurs impôts ce projet en délégation de service  public pour  assurer les revenus du délégataire  Le maire  veut  son parking  à tout  prix   , mais est-il  normal de  consulter  en priorité les  commerçants du marché qui , pour la  plupart ,ne sont pas garennois  .
S'agit-il d'une  erreur de  com, ou le maire  se  moque-t-il de l'avis des  garennois et veut-t-il  justifier  la  construction de  ce parking
  Cela  incitera  certains à dire  dimanche  prochain:

"Six ans de  plus,  non merci"


La  campagne  électorale se termine  le  22 mars  à  minuit; après, toute  propagande  est interdite,  la  municipalité  sera  donc  privée de sortie  dimanche  pour  la  "ferme au village" sous peine  d'invalidation.
Ne pas  manquer  l'abbé  Dedieu  en train de  bénir les ânes


.Dormez bien et  bonjour chez  vous


1 commentaire:

  1. pour preciser l'histoire de l'UDI le siege national a indique le 25/02 n'avoir pas donne d'investiture sur la garenne-colombes (courriel donne au parisien) , en urgence le 18 mars p.juvin a obtenu une investiture de l'UDI de J-Clagarde. le document d'origine n'existe pas car on pense que p.juvin a oublie de la demander car occupe a autre chose et que son equipe est peu professionnelle.

    RépondreSupprimer