INTRODUCTION


Sortir des sentiers battus et regarder en arrière le passé de la ville de Garenne Colombes souvent appelée "Village" par ses élus bétonneurs . Le seul blog qui montre comment était autrefois La Garenne, et révèle comment l'architecture de la commune a évolué.

Méfiez vous des contrefaçons

Certains bâtiments, bien que classés à l'inventaire du patrimoine, ont été consciencieusement rasés depuis trente ans, la spéculation immobilière a chamboulé cette petite ville et continue de le faire.

Ce blog est aussi la mémoire d'un quartier entier livré aux bétonneurs de l' EPADESA et de son petit frère DEFACTO qui gèrent La Défense par ses élus au conseil municipal :les Champs Philippe.

L'immeuble Foster de la place de Belgique a définitivement transformé cette place en carrefour, il a aussi scindé définitivement la ville en deux . Le quartier des Champs Philippe est densifié à outrance et le pire est à venir avec l'aménagement du quartier des Fauvelles. Qui nous disait, l n'y a pas si longtemps "il n'y aura pas de bandits immobiliers à La Garenne " et que "sa plus grande réalisation d'élu était d'avoir protégé sa commune de l'appétit des promoteurs "?

On n'a plus trop envie d'en rire.

Max Philippe

dimanche 13 mars 2011

C'est dimanche : C'est la ferme au Village

Le" lamele" ou agneau de Pâques est une spécialité alsacienne que l'on déguste au moment de Pâques, c'est un biscuit  à la cuiller que l'on cuit dans un moule spécial  et que l'on sert saupoudré de sucre glace.
Notre maire, député européen, aura  ou a eu peut-être l'occasion d'y goûter  dans la ville de Strasbourg où il siège.


La Ferme ,une véritable institution garennoise, notre salon de l'agriculture à nous ; où se côtoient, poules, vaches, chèvres et moutons, berger d'époque, salle de classe d'époque et  où l'on peut déguster du vrai jus de pomme, jouer avec des jeux d'époque, admirer un tollé Citroën comme celui de Louis la Brocante et acheter des produits du terroir.
Etonnant dans une ville livrée aux promoteurs et dont un tiers  a été cédé aux bétonneurs de l'EPADESA.
La ferme ! c'est aussi ce que la municipalité dit aux garennois qui sont en désaccord avec leurs projets.


 Et ce pavillon attenant aux ateliers municipaux n'a pas échappé à la pelleteuse  de nos deux malfaisants compères Ju--nas et H--volo



Dormez bien et bonjour chez vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire